La conseillère Julie Dufour est bien fière de l’implication des jeunes, dont celle d’Olivier Normandeau, dans le projet du parc des Peintres.
La conseillère Julie Dufour est bien fière de l’implication des jeunes, dont celle d’Olivier Normandeau, dans le projet du parc des Peintres.

Une première pumptrack dans la région

Mélanie Côté
Mélanie Côté
Le Quotidien
Il n’y a pas d’âge pour s’impliquer… même en politique municipale ! Quand les citoyens du quartier des Peintres, à Jonquière, ont été invités à participer à l’aménagement du nouveau parc, le jeune Olivier Normandeau, 13 ans, n’a pas hésité. Il a même réussi à convaincre son père d’embarquer dans le projet.

C’est d’ailleurs grâce à lui que le parc accueillera bientôt le tout premier parcours de pumptrack à Saguenay. Il était le plus jeune membre du comité composé d’une dizaine de citoyens, et il n’a pas hésité à partager ses idées.

« J’ai trouvé ça l’fun ! J’ai aimé proposer des idées et j’ai été super bien accueilli. C’était moi le plus jeune, mais ils me laissaient m’impliquer et ne me mettaient pas de bâtons dans les roues. J’aimerais encore m’impliquer plus tard, mais je ne sais pas encore comment ! », a expliqué le volubile adolescent lors d’un entretien avec Le Progrès.

Et une pumptrack, c’est quoi ?

« C’est une piste de vélo avec des bosses et des sauts. Le but est de faire le tour du parcours sans pédaler. C’est super le fun ! Mes amis sont super contents et on a hâte d’y aller », a expliqué Olivier.

Le parcours asphalté totalise 760 mètres carrés et sera adapté à tous les niveaux d’usagers et à tous les types de sports, comme le BMX et autres vélos, les planches à roulettes, les trottinettes ou les patins à roues alignées.

Une phase de 300 000 $

Selon lui, le parc des Peintres manquait d’amour et il souhaitait plus de jeux pour tous les gens du quartier. Et il ne sera pas déçu. Au total, la première phase totalisera 300 000 $ d’investissements. En plus de la pumptrack, les citoyens pourront utiliser l’un des quatre terrains de volleyball de plage, jouer dans l’un des nouveaux modules de jeux, adaptés selon l’âge (2-5 ans ou 5-12 ans), et se rafraîchir avec les brumisateurs.

La conseillère municipale Julie Dufour, présidente de l’arrondissement de Jonquière, explique que d’autres activités pourraient s’ajouter au cours des prochaines années.

« C’est un des plus gros quartiers à Jonquière et il n’y avait pas de parc. Cette année, nous y allons avec la première phase. On voulait un parc multigénérationnel et on a demandé aux gens ce qu’ils voulaient. Olivier a répondu à l’appel et il est entré dans le comité. Le palier municipal, c’est le plus proche pour s’impliquer. Je suis vraiment fière de notre jeunesse ! », a dit la conseillère.