Une première expérience de compostage jugée satisfaisante au Lac-Saint-Jean

Marc-Antoine Côté
Marc-Antoine Côté
Le Quotidien
Le bac brun gagne des adeptes au Lac-Saint-Jean. Environ 40 % des ménages ont participé à sa toute première collecte, un résultat jugé « très satisfaisant » par le conseil d’administration de la Régie des matières résiduelles du Lac-Saint-Jean.

Cette nouvelle habitude y a été adoptée par 36 municipalités au cours des semaines du 19 octobre et du 26 octobre. Ces premières journées de collecte ont permis de transporter 346 974 kg de matières organiques au centre de compostage de Dolbeau-Mistassini.

Matières qui sont ensuite traitées et transformées en compost, dont un premier lot de sera prêt à l’été 2021.

« Comme il s’agit d’un nouveau service et que nous étions en période de changements de journées de collecte, nos attentes étaient peu élevées. Avec une participation de 40 % des ménages, nous voyons que la population était prête à embarquer dans le service de collecte des matières organiques et l’on ne peut espérer que le pourcentage de participation augmente dans les prochains mois », souligne André Paradis, président du conseil d’administration de la Régie des matières résiduelles du Lac-Saint-Jean.

Les citoyens participants se mériteraient d’ailleurs une bonne note en matière de tri, puisque peu de contaminants ont été remarqués dans les matières reçues. Une bonne chose selon la régie, alors que le tri se veut essentiel au processus de compostage.

Les sacs de plastique et le verre seraient parmi les matières refusées qui se retrouvent le plus fréquemment dans les bacs.