À l’heure de pointe, lundi soir, les automobilistes étaient nombreux à rouler au-delà de la limite permise, qui est de 50 km/h à l’entrée de Saint-Méthode.

Une pétition à Saint-Méthode

Un groupe de citoyens demande au conseil municipal de Saint-Félicien d’accroître la sécurité sur la 169 dans le secteur de Saint-Méthode. La responsable du groupe, Véronique Allard, a initié une pétition qui a récolté jusqu’à présent environ 100 signatures.

Les signataires s’entendent pour dire que les automobilistes sont nombreux à ne pas respecter les limites de vitesse à l’entrée et à la sortie de Saint-Méthode et dans la zone scolaire. Ils craignent ainsi pour la sécurité de leurs enfants. 

Mme Allard entend présenter ses préoccupations au conseil municipal le 9 avril lors d’une séance publique ordinaire. Sa pétition a été déposée sur le comptoir de la station-service de Saint-Méthode. Toutes les pages que son groupe et elle avaient fait imprimer ont été remplies. 

Le propriétaire de la station-service trouve que déjà, le fait d’avoir sensibilisé 100 personnes est un grand pas.

Le maire ouvert à la discussion

Pour sa part, le maire de Saint-Félicien, Luc Gibbons, n’était pas au courant de la présentation de Véronique Allard, mais il se dit prêt à « l’écouter pour voir ce que son groupe et elle demandent ». M. Gibbons ajoute également qu’il s’informera afin « de savoir quelles mesures pourraient être mises en place dans l’immédiat ». 

Les citoyens du secteur de Saint-Méthode sont nombreux à exiger des mesures de sécurité accrues sur la 169.

Mort d’un écolier en 2000

À la suite d’un accident tragique en septembre 2000, qui avait coûté la vie au jeune David Dubois, le coroner de l’époque, Mandoza Côté, avait recommandé d’améliorer la signalisation et l’aménagement de la rue Saint-Méthode.

L’écolier avait été heurté à mort par un véhicule en traversant la rue quelques instants après sa sortie d’un autobus scolaire.

Depuis cet événement, une piste cyclable a été aménagée sur toute la longueur de l’ancien village de Saint-Méthode. 

M. Côté suggérait par ailleurs d’installer un feu clignotant à l’entrée de ce secteur pour indiquer l’approche imminente d’une zone scolaire, ce qui n’a pas été fait. La direction générale de Saint-Félicien assure toutefois qu’un brigadier est en place pour faire traverser les jeunes.