Luc Simard, le député Richard Hébert, Nancy Guillemette, Pascal Cloutier et la ministre Isabelle Charest ont fait la pelletée de terre inaugurale du complexe Aquagym jeudi.

Une pelletée de terre de 17,1 M$ à Dolbeau-Mistassini

En lançant officiellement la construction du complexe Aquagym, la ville de Dolbeau-Mistassini inaugure le plus gros projet de son histoire. La ville jongle d’ailleurs avec plusieurs scénarios pour financer les trois millions de dollars manquants sur le projet de 17,1 millions de dollars.

« C’est un moment historique, parce que c’est le lancement du plus gros projet de la ville de Dolbeau-Mistassini avec un investissement de 17,1 millions de dollars », a commenté d’emblée Pascal Cloutier, le maire de Dolbeau-Mistassini, lors d’une conférence de presse organisée devant le chantier du complexe Aquagym avec les représentants politiques des différents paliers de gouvernements, hier.

Ce dernier se réjouit de voir le projet, initialement évalué à 13,9 millions de dollars, aller de l’avant, même si la municipalité devra faire preuve d’originalité pour combler le manque à gagner de plus de 3 millions de dollars avec l’augmentation des coûts de construction.

Alors que les gouvernements fédéral et provincial verseront chacun 4,4 millions de dollars dans le projet, la ville compte sur une future campagne de financement qui devra amasser 1,5 million de dollars. Ainsi, la ville devrait assumer un montant de 6,8 millions de dollars.

C’est Richard Hébert, le député libéral de Lac-Saint-Jean, qui avait initié ce projet lorsqu’il était maire de Dolbeau-Mistassini, en 2013

Au lieu de s’impliquer directement dans la construction du complexe, la MRC Maria-Chapdelaine versera plutôt 2 millions de dollars sur 10 ans pour l’opération du centre sportif. Ces sommes proviendront de différents fonds de la MRC, dont une bonne partie est tirée des revenus provenant des barrages hydroélectriques.

Le maire Cloutier est très fier que les conseillers aient eu le courage de voter pour ce projet malgré les investissements importants à réaliser. « Je suis très fier de notre ville. On va être vraiment sur la coche et ça démontre le dynamisme de notre ville », dit-il. Ce dernier espère trouver des fonds supplémentaires à différents endroits pour éviter de taxer davantage les citoyens. Il pense notamment à utiliser une partie de la taxe sur l’essence, qui sera acheminée aux villes du Québec. Dolbeau-Mistassini devrait bénéficier d’environ 5 millions de dollars sur 5 ans grâce à cette taxe.

La ministre déléguée à l’Éducation et ministre responsable de la Condition féminine, Isabelle Charest, était présente pour l’occasion.

Initialement, la ville prévoyait financer un montant de 3,9 M$ sur 20 ans, ce qui devait représenter un impact sur le service de la dette de 283 000 dollars par an sur 20 ans. L’augmentation des coûts ferait ainsi passer le montant pour le service de la dette à 391 000 dollars par an, ce qui représente une facture d’environ 0,04 $/100 dollars d’évaluation sur le compte de taxes des contribuables.

Un peu d’histoire

C’est Richard Hébert, le député libéral de Lac-Saint-Jean, qui avait initié ce projet lorsqu’il était maire en 2013. À l’époque, le maire actuel de Dolbeau-Mistassini, Pascal Cloutier, et le préfet de la MRC Maria-Chapdelaine, Luc Simard, étaient ses conseillers. En mars 2017, l’annonce de la construction du complexe Aquagym a été faite. « On doit parfois être patient en politique, mais patience et longueur de temps valent mieux que force et rage et on a fini par l’avoir », s’est réjoui Richard Hébert.

Luc Simard a pour sa part profité de l’occasion pour souligner l’importance de ce projet pour toute la MRC Maria-Chapdelaine. « C’est un besoin essentiel parce que les infrastructures servent à tous les citoyens de la MRC », a-t-il dit en soulignant l’importance d’un tel complexe pour attirer de la main-d’œuvre en région.

La ministre déléguée à l’Éducation et ministre responsable de la Condition féminine, Isabelle Charest, était également sur place, en compagnie de la députée de Roberval, Nancy Guillemette, pour faire la pelletée de terre inaugurale. « Lorsque j’ai eu le mandat d’être responsable du sport et des loisirs, une de mes priorités, c’était vraiment de rendre le sport accessible pour tous », a soutenu Isabelle Charest.

C’est l’entreprise Unibec, de Dolbeau-Mistassini, qui a gagné l’appel d’offres pour la réalisation de ce mandat. Si les échéanciers sont respectés, le complexe Aquagym devrait ouvrir ses portes en janvier 2021.

La construction du complexe Aquagym a commencé il y a quelques mois et l'ouverture est prévue en janvier 2021.