Mathieu Goulet connaîtra sa peine le 24 mai.

Une peine de trois mois dans la collectivité pour Mathieu Goulet

L'homme d'affaires Mathieu Goulet écope d'une peine de trois mois d'emprisonnement dans la collectivité pour avoir fraudé la ville de Saint-Félicien.
Le juge Pierre Lortie a accepté la suggestion commune présentée par son avocat, Me Luc Tourangeau, et la procureure de la couronne, Me Claudine Roy. En plus de cette peine, le pharmacien radié par son ordre va verser 3000$ à un organisme communautaire.
Celle-ci se superpose à la peine de huit mois imposée par la juge Sonia Rouleau. Elle se terminera en avril 2017.
Mathieu Goulet avait plaidé coupable à cette tentative de fraude en avril 2016. Entre septembre 2010 et le 1er janvier 2011, il avait produit de fausses factures afin de bénéficier d'une subvention maximale de 75 000$ pour la rénovation d'un bâtiment. Dans les faits, il lui manquait un peu plus 1800$ ou obtenir cette aide maximale. «C'est à ce moment qu'il a décidé de tourner les coins ronds pour obtenir les 75 000$, a plaidé Me Tourangeau.
En revanche, il a souligné que comme l'argent n'a pas été encaissé, les répercussions sont moins graves.
Me Claudine Roy considère que cette peine est juste dans les circonstances. Elle aurait peut-être préféré quelques mois de plus, mais elle ne voulait pas que Mathieu Goulet ne puisse pas assister à une importante convention dans le domaine du bétonnage. Il est toujours actif dans l'entremise Béton mix. "Cette peine va mettre fin aux déboires juridiques de M. Goulet et permettre de le conscientiser et le dissuader en facilitant sa réhabilitation", a-t-elle mentionné.
Rappelons que Goulet, en plus d'avoir été radié de son ordre pour une période de cinq ans, a été reconnu coupable de fraudes envers son ex-conjointe. Il a aussi plaidé coupable à une accusation de faux semblant dans le cadre d'un litige avec son oncle pour la vente d'un terrain