Il n’y avait pas foule au restaurant Pizza Maximum, vendredi matin.
Il n’y avait pas foule au restaurant Pizza Maximum, vendredi matin.

Une ouverture symbolique pour Pizza Maximum [VIDÉO]

Marc-Antoine Côté
Marc-Antoine Côté
Le Quotidien
Il n’y avait pas foule aux portes du restaurant Pizza Maximum, à La Baie, alors qu’on y offrait du café et des rôties à ceux qui voudraient bien passer, tôt vendredi matin. Le propriétaire Patrick Simard et deux de ses employés étaient toutefois en poste, eux, question d’aller au bout de cette démarche « symbolique ».

Tel qu’annoncé la veille, le restaurateur avait dû se résoudre à changer sa formule, lui qui comptait au départ ouvrir complètement sa salle à manger en avant-midi pour y servir des déjeuners.

Patrick Simard, propriétaire du restaurant Pizza Maximum.

Les visites des policiers et les appels de la Santé publique, qui menaçaient de lui enlever son permis d’alcool, voire même son « permis d’opérer », l’ont forcé à calmer ses ardeurs, mais ne l’ont pas dissuadé de passer son message.

« C’est juste pour continuer la symbolique de tout ça, explique-t-il. L’idée à la base était symbolique d’ouvrir à nos heures d’ouverture normales. Et on y va comme ça. »

Même si bien peu de gens sont passés au cours de la première heure d’ouverture, vendredi matin, sinon deux clients réguliers qui se disaient heureux que Pizza Maximum n’ait finalement pas ouvert sa salle à manger, Patrick Simard dit avoir senti un certain appui de la population depuis qu’il a affiché ses intentions, plus tôt cette semaine.

Le restaurant Pizza Maximum, à La Baie. 

« Les gens sont quand même derrière nous. On a eu beaucoup de messages positifs. C’est sûr qu’il y en a qui ne sont pas contents de ça. En gros, les gens ont compris l’essence du message. »

Et à savoir s’il a ressenti un appui semblable de ses homologues dans le milieu de la restauration: « Non, pas vraiment ».

L’un des cuisiniers du restaurant s’affairant à préparer des rôties pour les passants.