Hélène Savard a été élue en tant que présidente du comité Citoyens pour un Vaudreuil durable (CVD).

Une nouvelle présidente au comité CVD

Lors de sa plus récente assemblée générale annuelle tenue le 19 avril dernier, le comité Citoyens pour un Vaudreuil durable (CVD) s’est doté d’un nouvel exécutif, élisant aussi une nouvelle présidente à sa tête. Hélène Savard succède ainsi à Frédéric Gagnon, qui assurait depuis juin 2017 la présidence par intérim du regroupement.

L’organisme sans but lucratif (OSBL), dont la mission est de défendre les intérêts des citoyens et résidants des secteurs concernés en regard de l’implantation d’un nouveau site de résidus au complexe industriel de Jonquière, voit ainsi deux nouveaux administrateurs s’ajouter à son équipe, soit Jean-Yves Langevin et Pierre-Paul Legendre. Ces derniers étaient déjà membres de l’OSBL. Il en va de même pour Hélène Savard qui agissait en tant qu’administratrice. Elle poursuit son implication en accédant au poste de présidente. 

Elle a notamment comme objectif de continuer d’interpeller les parties prenantes pour trouver une alternative viable et durable au projet d’ouverture d’un site de disposition des résidus de bauxite en périphérie du boisé Panoramique. Le CVD milite aussi pour un sain développement urbanistique et environnemental lié à Vaudreuil 2022, dans une optique de sauvegarde des emplois en regard de la croissance économique régionale.

Rio Tinto (RT) a fait l’annonce d’un investissement de 250 M$ pour l’exécution de la phase 1 du projet Vaudreuil 2022, en février 2018. Cette première étape consiste en la construction d’une usine de filtration au Complexe Jonquière et l’optimisation du site actuel de disposition des résidus de bauxite. 

Le CVD a entre autres comme but de suivre attentivement la phase 2 auprès de RT, qui comprend l’étude de faisabilité, les travaux préparatoires et finalement l’aménagement du nouveau site de disposition des résidus de bauxite.