Une nouvelle entente de principe

Le Syndicat du personnel paratechnique, services auxiliaires et de métier de la santé et des services sociaux (SPPSAMSSS) du Saguenay-Lac-Saint-Jean-CSN a rapporté par communiqué jeudi qu’une entente de principe était survenue entre le syndicat et la partie patronale.

En négociation depuis l’automne 2017, les deux parties en sont venues à un accord après un blitz important de négociation intense entrepris ces dernières semaines.

Le contenu de l’entente demeure confidentiel jusqu’à ce qu’elle ait été présentée à l’exécutif du syndicat, au cours de la prochaine semaine. Les 2800 membres au CIUSSS du Saguenay-Lac-Saint-Jean seront appelés à voter en assemblée générale, au retour des vacances estivales.

Gaston Langevin, président du syndicat, se dit heureux de l’efficacité des deux parties présentes aux négociations.

« Sans donner de détail précis de l’entente, nous pouvons affirmer que celle-ci permettra à nos membres, malgré le fait de travailler maintenant pour un employeur unique dans la région, de maintenir et d’améliorer leurs conditions de travail. Dans cette entente de principe, on retrouve entre autres une titularisation pour des postes à temps complet qui permettra d’accroître l’attraction, la rétention et la qualité de vie des personnes salariées. Le tout permettra une plus grande stabilité des équipes de travail. »

Rappelons que le Syndicat des professionnelles en soins de santé, affilié à la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ) a lui aussi conclu une entente de principe avec le CIUSSS du Saguenay–Lac-Saint-Jean, un peu plus tôt cette semaine.

Tous les syndicats du secteur de la santé au Québec sont eux aussi en négociations locales découlant de la réforme du ministre Barrette visant « l’intégration régionale des services de santé et des services sociaux, la création d’établissements à mission élargie et l’implantation d’une gestion à deux niveaux hiérarchiques afin de favoriser et de simplifier l’accès aux services pour la population, de contribuer à l’amélioration de la qualité et de la sécurité des soins et d’accroître l’efficience et l’efficacité de ce réseau. »