Catherine Gobeil et Sophie-Krystal Dufour, toutes deux physiothérapeutes, se sont associées pour fonder la Clinique Courte Échelle destinée à offrir des services aux jeunes de 0 à 12 ans.

Une nouvelle clinique pour les jeunes à Chicoutimi

Les enfants de 0 à 12 ans nécessitant des soins en physiothérapie, ergothérapie ou orthophonie disposeront de services spécifiquement adaptés pour eux avec l’ouverture de la Clinique Courte Échelle ayant pignon sur la rue d’Alma à Chicoutimi.

Catherine Gobeil, une professionnelle en physiothérapie diplômée de l’Université de Montréal et d’une certification de la Neuro Departemental Treatment Association (NDT), et Sophie-Krystal Dufour, détentrice d’une maîtrise professionnelle en physiothérapie et d’une autre maîtrise en médecine expérimentale en réadaptation clinique, ont décidé de faire alliance afin de fonder une clinique privée offrant des services uniques au Saguenay–Lac-Saint-Jean.

« J’ai étudié en physiothérapie dans le but de travailler avec les enfants. Je trouvais qu’il manquait de services pour enfants de 0 à 12 ans au Saguenay–Lac-Saint-Jean comparativement à des régions comme Québec, Montréal et Sherbrooke », explique Mme Dufour.

Mme Gobeil, originaire de Chicoutimi, et Mme Dufour, de La Baie, se sont connues alors qu’elles étaient en pratique à l’hôpital de Chicoutimi. C’est dans ce cadre qu’elles ont lancé l’idée de fonder leur propre clinique, appuyées par le Centre d’essaimage et d’entrepreneuriat de l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) et Promotion Saguenay.

Alors que sont présentes sur le territoire beaucoup de cliniques générales en physiothérapie, les deux associées croient qu’elles pourront répondre à des besoins puisque, selon elles, un enfant sur cinq connaît des problèmes moteurs, des troubles de développement, de la démarche, des torticolis, des fractures de la clavicule à la naissance et autres.

« Auparavant, des parents observaient leur enfant qui marche croche et se disaient qu’avec le temps, la situation allait se corriger », affirme Mme Gobeil. Or, le laisser-aller et l’absence de prévention et de dépistage sont susceptibles d’empirer certaines situations. « Il arrive que des enfants arrivent à l’école avec des troubles d’hyperactivité et de concentration qui sont amplifiés par une absence de stabilisation au niveau posturale », explique-t-elle.

Le travail réalisé avec la collaboration d’autres professionnels de la santé permet de corriger des situations sur des enfants aussi jeunes qu’une semaine.

Les locaux et salles de travail aménagés dans la clinique favorisent les soins en recourant aux jeux.

Outre la présence des deux physiothérapeutes, la clinique compte également sur la présence d’une ergothérapeute en la personne de Stéphanie Tremblay. Des démarches sont en cours afin de recruter à court terme une orthophoniste.

Mmes Dufour et Gobeil ont mentionné qu’elles ont voulu créer une clinique stimulante aménagée pour la famille. Un local destiné à l’allaitement maternel a été aménagé pour les mamans. L’inauguration officielle aura lieu le 19 septembre lors d’une activité 5 à 7.