Julie Labbé, présidente-directrice générale du CIUSSS Saguenay-Lac-Saint-Jean, et Dominique Tremblay, président de la Table agroalimentaire, ont procédé à l’annonce du projet « Une assiette aux couleurs régionales».

Une meilleure bouffe locale dans les hôpitaux

Au cours des prochains mois, le Centre intégré universitaire de santé et services sociaux (CIUSSS) du Saguenay-Lac-Saint-Jean et la Table agroalimentaire régionale travailleront de concert afin de tenter de hausser la part des distributeurs et producteurs régionaux dans les assiettes servies aux patients et au personnel des hôpitaux et des CHSLD.

C’est avec cet objectif de valoriser l’offre alimentaire que la présidente du CIUSSS, Julie Labbé, et le président de la Table agroalimentaire, Dominique Tremblay, ont procédé au lancement du projet « Une assiette aux couleurs régionales ».

Chaque année, le CIUSSS prépare trois millions de repas dans les hôpitaux et CHSLD, ce qui nécessite des approvisionnements en denrées alimentaires d’une valeur de sept millions $. Selon les chiffres avancés, seulement le quart des produits alimentaires proviennent du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Selon Mme Labbé, il est important de mettre en valeur l’offre régionale et c’est pourquoi le CIUSSS a publié des affiches, affichettes et autocollants visant à informer la population sur l’offre alimentaire régionale. 

M. Tremblay a souligné l’importance de maintenir les approvisionnements des centres hospitaliers et CHSLD régionaux. « Malgré les règles légales d’approvisionnement qui encadrent les institutions, c’est un marché très actif qui peut permettre de développer de nouveaux créneaux pour aider à mettre en marché des produits locaux au sein du CIUSSS », a indiqué M. Tremblay. 

Même si le public a l’impression que les grandes institutions centralisent leurs achats, ce n’est pas le cas en vertu des politiques de souveraineté alimentaire et de développement durable adoptées ces dernières années.

Depuis quelques années, le CIUSSS s’est doté d’une clause de développement durable dans ses contrats qui permet aux soumissionnaires faisant la preuve du respect de règles en matière de développement durable de bénéficier d’une marge préférentielle de 10 % et plus, selon Mme Labbé.

Même si la taille des entreprises productrices ne permet pas toujours de fournir une si grande institution, M. Tremblay a mentionné qu’il est du ressort de la table agroalimentaire de travailler avec celles-ci avec la formation de filières d’approvisionnement. Un guide a été produit et des rencontres auront lieu dans les prochaines semaines avec des entreprises pour les aider à cheminer. Aucun objectif n’a été divulgué quant à l’objectif à atteindre.

Nouveaux menus

Tel qu’annoncé précédemment par le gouvernement, les patients des hôpitaux et des CHSLD auront droit à de nouveaux menus qui devraient être plus goûteux, plus texturés et de meilleure apparence. Selon Mme Labbé, ces nouveaux menus améliorés sont prévus pour un cycle de trois semaines de sorte qu’il n’y aura pas de répétitions de repas pendant cette période.