La traditionnelle marche qui sert à amasser des fonds pour la fibrose kystique doit être remplacée par une marche virtuelle, cette année.
La traditionnelle marche qui sert à amasser des fonds pour la fibrose kystique doit être remplacée par une marche virtuelle, cette année.

Une marche virtuelle pour la fibrose kystique

Anne-Marie Gravel
Anne-Marie Gravel
Le Quotidien
Anne-Marie Gravel
Anne-Marie Gravel
Le Quotidien - 6 Solutions
Impossible de rassembler des gens en temps de COVID-19. Encore moins des personnes fragilisées par la fibrose kystique. Cette année, Fibrose kystique Canada amassera donc des fonds en remplaçant sa traditionnelle marche par une marche virtuelle.

D’ici le 31 mai, les gens de partout au pays sont invités à prendre part à la Marche Faites de la fibrose kystique de l’histoire ancienne : défi virtuel 2020.

Les participants peuvent se fixer un objectif de collecte de fonds, se choisir un défi ou une activité à accomplir et solliciter des dons dans leur entourage.

La participation de la communauté, des bénévoles, des donateurs et des sympathisants est primordiale pour Fibrose kystique Canada qui anticipe une baisse importante de ses revenus cette année.

« La pandémie a bouleversé le milieu de la philanthropie au Canada et nous prévoyons une baisse de revenus de l’ordre de 40 % à 60 % cette année. La crise finira par passer, mais l’aide à la communauté est plus urgente que jamais », affirme Olivier Jérôme, directeur général régional du Québec, dans un communiqué.

La marche, qui existe depuis 15 ans, se tient dans 70 villes du Canada. L’an dernier, elle a permis d’amasser 432 000 $ au Québec seulement. L’édition saguenéenne de l’événement avait quant à elle permis de récolter plus de 24 000 $.

Les personnes intéressées à soutenir la cause en faisant un don ou en s’inscrivant à l’événement peuvent le faire à l’adresse fibrosekystique.ca/marche.

Les fonds recueillis serviront notamment à financer la recherche et les essais cliniques, à plaider pour un meilleur accès aux médicaments ayant le pouvoir de changer des vies et à offrir un soutien individuel aux personnes atteintes, lesquelles sont plus de 1200 au Québec.