Plusieurs jeunes de niveau primaire et préscolaire ont pu entendre des contes au Cégep de Jonquière.

Une journée du conte pour les jeunes

Près de 400 élèves de niveau primaire et préscolaire ont découvert vendredi l’univers magique du conte dans le cadre de la première édition d’une journée dédiée aux conteurs et à leurs histoires captivantes, qui avait lieu entre les murs du Cégep de Jonquière.

À l’invitation des étudiantes en Techniques d’éducation à l’enfance Nadeje Merola et Morgane Piccini, quatre conteurs professionnels issus du Saguenay–Lac-Saint-Jean ont accepté de se prêter au jeu afin de faire découvrir des contes culturels de la région à 380 élèves de CPE et des écoles primaires Le Tandem et Notre-Dame-du-Sourire de Jonquière.

Ainsi, Germaine Dubé, Bertrand Bergeron, Yvon Paré et Ken Villeneuve se sont succédé sur le devant de deux scènes érigées dans autant de salles à proximité des Pas perdus du Cégep de Jonquière.

Idée née d’une boîte

L’idée de tenir cet événement découle d’une activité de création de contes qui avait lieu à l’intérieur du programme de Techniques d’éducation à l’enfance.

« On a créé une boîte à contes [dans laquelle les étudiants déposaient leurs propres histoires] et on s’est dit qu’on voudrait l’exploiter. Pour créer des contes, qui de mieux pour nous enseigner que des conteurs ? Alors, on a eu l’idée de faire venir des conteurs, et ensuite des enfants. On est allés sur Internet pour les trouver et [les quatre conteurs] ont tout de suite embarqué », raconte Nadeje Merola.

« C’est un beau public. Les jeunes sont habitués de se faire raconter des histoires. C’est le public parfait. Je pense que c’est un événement qui peut devenir beau et grand parce qu’ils commencent à la base, avec des jeunes. S’ils aiment ça, ils vont revenir l’an prochain. C’est comme ça qu’un public se développe, et le conte, c’est une belle manière d’aller vers la littérature, vers les livres », explique Yvon Paré, un journaliste retraité du Quotidien et du Progrès qui se présente aujourd’hui comme romancier et conteur.

Chaque conteur a donc livré ses contes à raison d’exposés d’une durée de 30 minutes chacun vendredi après-midi. En soirée, l’événement était aussi ouvert au grand public. De 18 h à 22 h, une activité à micro ouvert proposait aux adultes qui le souhaitaient de venir présenter un conte devant public en compagnie des conteurs professionnels invités.