Les dernières cabanes de pêche ont quitté les glaces de la baie des Ha! Ha! dimanche. Les pêcheurs des sites de Grande-Baie et de l’Anse-à-Benjamin avaient jusqu’à 17h pour sortir leur cabane. Les pêcheurs n’ont pas attendu jusqu’à ce moment à Grande-Baie: la dernière cabane quittait les glaces en milieu d’après-midi, lors du passage de notre photographe Michel Tremblay. Plusieurs avaient déjà choisi de remiser leur cabane la fin de semaine dernière, en raison de la fermeture de la pêche au poisson de fond dans le Saguenay. Signe que le printemps approche, les opérations de déglaçage de la Garde côtière canadienne débuteront le 12 mars sur le Saguenay. Le brise-glace sillonnera la rivière de Petit-Saguenay à La Baie pendant les opérations qui devraient s’échelonner sur une semaine.

Une journée aux airs de printemps

Plusieurs personnes ont profité du temps ensoleillé pour mettre le nez dehors et profiter des activités hivernales pendant cette dernière journée de la relâche qui avait des airs de printemps. Ceux qui souhaitaient patiner à l’extérieur devront toutefois remiser définitivement leurs patins, puisque Saguenay a décidé dimanche de fermer pour la saison la soixantaine de patinoires et anneaux de glace en raison des récentes averses de pluie et du temps doux.

Les dernières cabanes de pêche ont quitté les glaces de la baie des Ha! Ha! dimanche. Les pêcheurs des sites de Grande-Baie et de l’Anse-à-Benjamin avaient jusqu’à 17h pour sortir leur cabane. Les pêcheurs n’ont pas attendu jusqu’à ce moment à Grande-Baie: la dernière cabane quittait les glaces en milieu d’après-midi, lors du passage de notre photographe Michel Tremblay. Plusieurs avaient déjà choisi de remiser leur cabane la fin de semaine dernière, en raison de la fermeture de la pêche au poisson de fond dans le Saguenay. Signe que le printemps approche, les opérations de déglaçage de la Garde côtière canadienne débuteront le 12 mars sur le Saguenay. Le brise-glace sillonnera la rivière de Petit-Saguenay à La Baie pendant les opérations qui devraient s’échelonner sur une semaine.

Les jeunes fondeurs étaient également nombreux au parc de la Rivière-du-Moulin de Chicoutimi. Il va sans dire que plusieurs ont certainement eu davantage chaud que froid!
Les marcheurs avaient envahi le parc de la Rivière-du-Moulin, dimanche après-midi, à Chicoutimi.
Les marcheurs avaient envahi le parc de la Rivière-du-Moulin, dimanche après-midi, à Chicoutimi.