La députée néo-démocrate dans Jonquière, Karine Trudel.

Une honte, selon Karine Trudel

La députée fédérale de Jonquière, Karine Trudel, digère mal la décision du premier ministre Justin Trudeau d'abandonner sa promesse de réforme électorale
« Je suis véritablement choquée par cette trahison du premier ministre envers nos citoyennes et citoyens. On ne peut pas se faire élire avec une promesse aussi claire, aussi limpide, puis la renier impunément. Ça n'a aucun sens. Nous avons tenu des consultations dans tout le pays et les citoyens, les citoyens de Jonquière, ont pris part activement à ce processus. C'est de la mauvaise foi de la part du gouvernement, tout simplement », a affirmé Mme Trudel, par voie de communiqué.
La députée du Nouveau Parti démocratique estime que le système actuel ne peut demeurer.
« M. Trudeau possède actuellement 100 % du pouvoir après avoir reçu 39 % des votes. (...) Il a fait cette promesse sans jamais avoir eu l'intention de la tenir. C'est une honte », a conclu Mme Trudel.