Une hausse moyenne de 7%

Les maires de la MRC Lac-Saint-Jean-Est dénoncent la hausse « excessive » de la facture des services de la Sûreté du Québec (SQ). Les municipalités jeannoises payeront en moyenne 7 % de plus que l’an dernier. Une surprise pour les élus qui ont basé leur budget sur un bond prévu de 3 %.

En effet, avant la fin de l’année 2017, la Fédération québécoise des municipalités (FQM) avait annoncé une augmentation moyenne de 3 % à ses membres. À L’Ascension, le maire a eu toute une surprise en voyant sa facture grimper de 11 %.

« J’en ai assez ! On annonce du 3 %, mais on a du 11 %. Nos budgets sont faits en décembre et on a cette surprise », a critiqué avec virulence Louis Ouellet, en marge de la séance du conseil de la MRC.

Cette hausse « démesurée » sera d’ailleurs encore plus importante l’an prochain. Pour calmer les élus, Québec verse une aide ponctuelle pour 2018. Donc, sans l’aide du gouvernement, la hausse de la facture à L’Ascension serait de 17 %. La petite localité doit payer une facture de 140 500 $ (avant subvention) pour l’année 2018.

À Alma, la hausse atteint 7 %, représentant des frais supplémentaires de 400 000 $ sur une facture globale de 4,4 millions $. Sans la subvention ponctuelle de l’État, cette facture grimpe à 4,7 millions $.

Outré par cette hausse « imprévue », le président de la MRC et maire de Saint-Henri-de-Taillon, André Paradis, invite le nouveau président de la FQM à expliquer publiquement comment son organisation a pu négocier de cette façon et surtout comment elle a pu créer autant de confusion au sein des municipalités.

« Évidemment, il n’est pas question d’accepter cette situation sans dénoncer. C’est une surprise totale, surtout que la FQM nous avait annoncé 3 %. On a donné de mauvaises informations. J’invite Jacques Demers (nouveau président de la FQM) à venir au Lac-Saint-Jean pour expliquer en personne la situation », a lancé André Paradis.

La sortie des élus ne vise pas la qualité des services rendus par les policiers. Les maires ont tenu à le préciser pour éviter tout amalgame.

Précisons d’ailleurs que les montants déboursés par les municipalités ne représentent que 53 % de la totalité de la facture des services policiers. Québec assume l’autre partie. Par exemple, à Métabetchouan-Lac-à-la-Croix, qui fait face à une hausse de près de 15 % en excluant la subvention de Québec pour 2018, la facture payée directement par les résidents s’élève 448 300 $. Le coût du service pour cette municipalité frôle donc un million $.