Une friperie pour chausser les enfants défavorisés à Chicoutimi-Nord

Les amateurs de bonnes aubaines étaient rassemblés à l’école primaire Notre-Dame-Du-Rosaire, samedi, pour profiter de la friperie organisée par l’organisme à but non lucratif BC Agit. Les membres recueillaient des fonds pour chausser les enfants plus démunis, à la prochaine rentrée scolaire.

BC Agit est un organisme à but non lucratif formé par des employés de chez Bilodeau Couture Assurances (BC ASSUR) et chez de Sécure à Vie. Ensemble, ils voulaient créer une entité officielle où tous ceux qui le souhaitaient pourraient donner du temps afin d’aider les autres. 

Avec les sous amassés, BC Agit a choisi d’aider les familles défavorisées, en offrant des souliers neufs aux enfants, à la rentrée 2019. Ce don est possible grâce au partenariat qu’a l’organisme avec la boutique VO2. Les gens intéressés ont jusqu’à 16h pour se rendre à l’école primaire située à Chicoutimi-Nord.

«On a choisi cet événement-là parce qu’il rentrait dans nos valeurs. On prône le respect de l’environnement, tout en aidant les enfants. La friperie nous permet de donner une deuxième vie aux vêtements, en plus de faire le bonheur de quelqu’un à faible coût», a expliqué la présidente du conseil d’administration de BC Agit, Andrée Lalancette. Ils encourageaient également les gens à apporter leurs sacs réutilisables afin de ne pas utiliser de plastique lors du transport de leur achat. 

Friperie, encan silencieux et tirage d’un chandail des Saguenéens signé par tous les joueurs de l’équipe faisaient partie de la longue liste d’activités organisées pour cette journée bien spéciale. C’est la deuxième fois que l’organisme chapeaute un événement comme celui-ci.

Succès sur toute la ligne

Ils étaient nombreux à avoir répondu à l’appel. À 11h, au passage du Quotidien à l’école primaire, beaucoup de personnes remplissaient leurs sacs de vêtements. «Déja, nous avons près de la moitié de notre inventaire qui a été vendu, mais il reste de nombreuses surprises pour ceux qui viendront plus tard», a commenté la vice-présidente du conseil d’administration de BC Agit, Claudia Lemay. 

Un objectif de 2000 $ était espéré par BC Agit et selon ses membres, il pourrait être déjà atteint avant même que la journée se termine. «Jusqu’à maintenant, c’est au-delà de notre espérance. Les gens étaient arrivés une demi-heure avant que ça commence donc c’était déjà plein à 9h. La participation est vraiment au-delà qu’on espérait», s’est réjoui la présidente du conseil d’administration de BC Agit.

Les enfants impliqués

De nombreux tout-petits bénévoles aidaient aux nombreuses tâches de la journée. Pour Mme Lalancette, il était très important que les jeunes de l'école Notre-Dame-Du-Rosaire aient une place dans le projet. «Ils ont entrepris des démarches de leurs côtés pour aller chercher des sous additionnels. Ce matin, certains faisaient la vente de toasts, d’autres ont fait les affiches ou encore, ont aidé à plier les vêtements», a-t-elle continué. Elle était fière qu’ils participent au travail et qu’ils s’impliquent dans l’activité. 

Bourse pour la bibliothèque

À 15h, BC Agit allait remettre à la directrice de l’école Notre-Dame-Du-Rosaire, Sophie Richard, une bourse de 1500 $, tirée des efforts d’une levée de fonds précédente. 

Dans leur entente de partenariat avec l’école primaire, l’organisme se devait de remettre un montant à l'école pour encourager un projet éducatif. La directrice et son équipe ont choisi de revamper la bibliothèque, un geste qui pourra servir à tous les élèves de l’école.

Les gens ont été très nombreux à répondre à l’appel de BC Agit. Ils étaient plusieurs à magasiner les vêtements de seconde main pour toute la famille lors du passage du Quotidien, en matinée.