Une facture de 17 M $ pour la conversion de l'église Saint-Édouard

La conversion en bibliothèque municipale de l’ancienne église Saint-Édouard, à La Baie, pourrait se traduire par une note de 17 M$, comparativement à une facture d’environ 10 M$ pour une construction neuve dans le même secteur.

C’est ce que devraient révéler les études commandées l’an dernier par les autorités municipales de Saguenay auprès des firmes Gémel, Groupe conseil Planitech, et Englobe.

Selon les informations inscrites au dernier plan triennal d’immobilisation, Saguenay prévoit investir 17 M$ pour un projet à La Baie pour l’exercice 2020, mais il est loin d’être certain que le conseil se dirige automatiquement dans cette direction.

En entrevue, Martin St-Pierre, président de la Corporation du patrimoine Saint-Édouard, est au parfum des données contenues dans les études, mais a refusé de confirmer ou d’infirmer les informations obtenues de source sûre par Le Quotidien, en raison d’une entente prise avec la ville touchant la non-divulgation des données.

« Nous avons participé aux réunions tenues de concert avec les fonctionnaires municipaux et des représentants du ministère de la Culture. On a pris des engagements avec la Ville quant au moment de sortir les résultats des études », explique-t-il.

M. St-Pierre rappelle qu’une première étude réalisée il y a quelques années avait fait état de coûts de conversion avoisinant les 15 M$. « C’est à peu près dans ces eaux-là. Lorsque tu construis une maison, tu peux choisir d’installer du plancher flottant ou du marbre. »

Peu importe la précision des chiffres, M. St-Pierre ne croit pas qu’il s’agit d’un projet démesuré.

Une partie de l’architecture conservée

Saguenay évalue la possibilité de conserver une partie de l’architecture de l’église actuelle et de l’intégrer à une nouvelle bâtisse.

Par exemple, avance M. St-Pierre, la façade de l’église et son clocher, qui s’élance sur plusieurs mètres dans le ciel, pourrait devenir une attraction touristique d’importance pour les croisiéristes, qui pourraient ainsi avoir une vue extraordinaire sur la baie des Ha ! Ha !, après avoir monté dans la structure.

« On voyage dans des pays en Europe et on va voir des sites qui ont conservé la vieille pierre. Ça pourrait devenir un lieu touristique intéressant », lance-t-il.

Il rappelle que la Corporation du patrimoine Saint-Édouard s’est donné trois priorités, soit la préservation du bâtiment, l’aménagement d’une bibliothèque et la revitalisation du secteur Port-Alfred.

Parmi les autres arguments avancés, M. St-Pierre rappelle que l’arrondissement de Jonquière a pu bénéficier d’une nouvelle bibliothèque de 13,5 M$ dans le centre-ville, à laquelle s’est ajouté un investissement de 6 M$ pour rafraîchir la bibliothèque d’Arvida.

« Lorsque ç’a été le temps d’investir 12 M$ pour une nouvelle glace à l’aréna Jean-Claude Tremblay, ils l’ont fait. Le secret est de mobiliser les gens et le gouvernement afin de tirer dans le même sens », explique-t-il.

Les prochaines étapes pour la corporation seront de rencontrer les députés fédéral et provincial ainsi que la mairesse de Saguenay, Josée Néron, qui a déjà exprimé sa volonté de discuter.