Mariane Gauthier-Turcotte s’est illustrée aux Défis du bois 3.0.

Une étudiante de l’UQAC s’illustre en Belgique

Une étudiante de l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) a remporté les Défis du bois 3.0 présentés à Épinal, en France. Mariane Gauthier-Turcotte et son équipe ont dû concevoir un module de bois équipé d’un toit pouvant récolter l’eau de pluie.

La compétition consiste à la conception et à la construction d’un module en bois selon un thème donné. Les équipes sont composées de deux ingénieurs, de deux architectes et d’un charpentier menuisier. La conception a commencé dès le mois de janvier. Cette année, le thème était la valorisation des déchets organiques. Les modules devaient servir d’abris pour trois bacs de compostage et devaient pouvoir récupérer l’eau de pluie grâce à la toiture.

En tant qu’ingénieure, Mariane devait s’assurer de la solidité de la structure, mais son rôle ne s’est pas arrêté là. « Le travail s’est effectué en harmonie. Nous avons donné notre avis lors de la conception du module et les cinq membres ont participé à la construction. » L’expérience lui aura permis de développer sa capacité à travailler en équipe avec différents quarts de métier.

Mariane Gauthier-Turcotte n’était pas la seule étudiante de l’UQAC présente à la compétition. Sa collègue de classe Alexandra Tremblay participait aussi à la compétition dans une autre équipe.

Bien qu’elle n’ait pas remporté les grands honneurs, Alexandra a adoré l’expérience. « Ç’a été très enrichissant. Le fait de côtoyer des ingénieurs et des architectes spécialisés dans le bois m’a permis d’apprendre beaucoup sur le matériel. Aussi, j’ai connu la culture française et leur façon de travailler et de concevoir, qui ressemble beaucoup à la nôtre au Québec. »

Mariane et Alexandra s’entendent pour dire que l’expérience est profitable pour la suite de leur parcours. Les deux jeunes femmes ont maintenant terminé leur baccalauréat en génie civil à l’UQAC. Elles en profitent donc pour voyager un peu avant de poursuivre leur carrière.