Hugo Gilbert a confirmé que les syndicats et la direction d’Intercar sont parvenus à une entente de principe, jeudi.
Hugo Gilbert a confirmé que les syndicats et la direction d’Intercar sont parvenus à une entente de principe, jeudi.

Une entente de principe chez Intercar

Les conducteurs d’autobus et la direction d’Intercar auront finalement réussi à s’entendre avant Noël. Les négociations entourant le renouvellement de la convention collective ont mené à une entente de principe qui devrait être entérinée en janvier.

Joint par Le Progrès vendredi, le président d’Intercar, Hugo Gilbert, semblait soulagé par la fin des négociations. « On a finalisé ça (jeudi) . On a conclu une entente de principe de 50 mois, qui sera entérinée en janvier [si les propositions sont acceptées], mais j’ai confiance d’avoir le vote. »

Carl Dallaire, représentant d’Unifor, fait écho aux propos de M. Gilbert, affirmant être « satisfait » de l’entente de principe.

« Il y a une augmentation de salaire acceptable et la bonification de certains fonds de pension », dévoile M. Dallaire, qui ne voulait toutefois pas donner trop de détails par respect pour les travailleurs d’Intercar, qui n’ont pas encore été mis au courant des spécificités de l’entente.

Hugo Gilbert a cependant laissé entendre au Progrès que les fonds de pension seraient désormais tous au même niveau ; auparavant, les cotisations de l’employeur variaient selon les unités syndicales, dispersées à travers différents endroits du Québec.

M. Gilbert a indiqué n’avoir « jamais été inquiet d’en arriver à une entente », puisque les deux parties souhaitaient que le tout soit conclu avant les Fêtes. Il croit également que la durée de l’entente est un élément favorable au développement de l’entreprise.

« Nous sommes maintenant prêts à regarder de l’avant », a-t-il mentionné. Hugo Gilbert lance un message aux utilisateurs du service, indiquant que les conducteurs sont maintenant prêts pour la période des Fêtes. « On vous attend », a-t-il déclaré, visiblement heureux.