C’est dans cette salle, située directement à Place du Royaume, que les employés peuvent suivre leurs cours.

Une école... à Place du Royaume

Place du Royaume a des airs d’école de vente depuis janvier dernier. Quarante-sept employés du centre commercial sont actuellement en processus pour l’obtention de leur diplôme d’études professionnelles en vente-conseil, qu’ils décrocheront grâce au programme de reconnaissance des acquis de la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay.

Le programme de reconnaissance des acquis et des compétences, proposé dans la plupart des commissions scolaires, existe depuis une vingtaine d’années, mais reste méconnu. À la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay, des enseignants se déplacent notamment dans les usines de Produits forestiers Résolu depuis plusieurs années, afin que les employés puissent obtenir leur diplôme dans le domaine pour lequel ils travaillent depuis longtemps.

En janvier, la CS des Rives-du-Saguenay s’est installée à Place du Royaume, afin de recruter de potentiels étudiants. Depuis, 47 employés œuvrant dans différentes boutiques se sont lancés dans le processus.

Nicholas Gagné vient de terminé son parcours pour l’obtention de son diplôme en vente-conseil.

Le programme est simple. Un évaluateur rencontre le candidat afin de savoir où il se situe dans son expérience. Par exemple, en ce qui concerne la vente-conseil, une vingtaine d’exigences doivent être rencontrées. « L’évaluateur fait un portrait du candidat. Ensuite, s’il ne remplit pas toutes les exigences, je suis là pour lui enseigner les modules manquants. Nous organisons le tout directement à Place du Royaume, avant l’ouverture des boutiques, afin que les élèves puissent suivre leur cours avant leur travail. Nous voulons vraiment simplifier leur parcours, dans le but qu’ils aient leur diplôme le plus rapidement possible », a expliqué Gina Girard, enseignante en vente-conseil à la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay. C’est elle qui est responsable du projet à Place du Royaume.

Les candidats rencontrés par Le Quotidien, mardi matin, n’avaient que de bons mots pour l’enseignante, qui passe beaucoup de temps dans la salle de cours aménagée au centre commercial.

Cathy Tremblay, qui travaille en vente depuis 21 ans, a vu cette opportunité d’un très bon œil. « Je travaille dans le domaine depuis plus de vingt ans et je n’avais pas de diplôme entre les mains. Là, je suis en voie de l’obtenir, tout en continuant à travailler. Avec un emploi et des enfants, ce n’est pas toujours facile de retourner à l’école. Ce programme m’a vraiment plu et je suis fière de dire que je vais bientôt avoir mon diplôme. Il ne me reste qu’un cours à faire », a indiqué Cathy Tremblay, qui travaille à la boutique Tommy Hilfiger.

De son côté, Nicholas Gagné, vendeur chez Mazda l’Ami Junior (qui a un local de vente à Place du Royaume), vient à peine de décrocher son diplôme grâce à son inscription au programme.

« Lorsque Mme Girard (Gina) est venue me voir, elle m’a demandé si j’avais un diplôme en vente. Je lui ai répondu que j’avais 18 ans d’expérience en vente. Elle m’a informé que j’étais le candidat parfait pour le programme. Je viens de terminer et j’attends mon diplôme par la poste ! En plus, nous avons droit au crédit d’impôt pour nouveau diplômé en régions ressources, c’est vraiment un beau bonus », a ajouté M. Gagné.

La toute première diplômée de « l’école de vente » de Place du Royaume est Brigitte Houde, une dame qui œuvre depuis 45 ans en service à la clientèle du centre commercial. La dame, timide, a préféré ne pas discuter avec les médias, mais la direction de Place du Royaume a tenu à saluer son parcours.

L’enseignante en vente-conseil, Gina Girard, a recruté 47 employés, qui décrocheront bientôt leur diplôme.

« Nous sommes vraiment très fiers de contribuer au cheminement académique des employés grâce à cette collaboration avec la CS des Rives-du-Saguenay », a souligné Julie Lavoie, directrice du marketing à Place du Royaume.

Si la CS des Rives-du-Saguenay collabore avec des organisations précises comme Place du Royaume ou Produits forestiers Résolu, par exemple, les gens peuvent s’inscrire par eux-mêmes au programme de reconnaissance des acquis.

« Par exemple, nous avons des jeunes hommes qui ont plusieurs connaissances en mécanique, mais qui n’ont pas de diplôme. Ils peuvent ainsi s’inscrire et seront évalués. Le programme existe pour tous les programmes d’études professionnelles de la commission scolaire, sauf en ce qui concerne les soins de santé (infirmières auxiliaires) », a souligné Jacques Kirouac, conseiller en reconnaissance des acquis.