Plusieurs articles neufs ont été donnés par des partenaires et sont vendus à petits prix.
Plusieurs articles neufs ont été donnés par des partenaires et sont vendus à petits prix.

Une deuxième vente de garage pour aider le petit Nathan à Laterrière

Myriam Arsenault
Myriam Arsenault
Initiative de journalisme local - Le Quotidien
La deuxième édition de la vente de garage pour venir en aide au petit Nathan, atteint de l’Amyotrophie Spinale de Type 1, bat son plein à Laterrière, samedi. Une foule de partenaires se sont greffés à l’événement qui permet aux visiteurs de se procurer des jouets neufs ou usagés à petits prix tout en aidant au financement d'un traitement prometteur pour l'enfant.

C’est la deuxième fois qu’une vente de garage est organisée pour le petit Nathan. Ses parents amassent des fonds pour couvrir un traitement dispendieux qui n’est pas encore donné au Canada. Le bambin est atteint d’une maladie génétique dégénérative qui s’attaque aux moto-neurones en plus d’atrophier les muscles de son corps. La grande majorité des bébés qui souffrent de cette maladie n’atteignent pas l’âge de deux ans sans traitement.

Pour Mario Gagnon, président de la Caserne de jouets et Robert Dufour, bénévole pour l’organisation, il était naturel d’aider le petit Nathan.

La Caserne du jouet est un partenaire majeur de l’événement qui se tient samedi et dimanche, au 5 230 boulevard Talbot, de 8h à 16h. L’organisation a donné une foule de jouets neufs, qui avaient été précédemment donnés par les Boutiques Vidéo lors de leurs fermetures, afin d’être vendus à faible coût pour des enfants dans le besoin.

Pour Mario Gagnon, il était tout à fait naturel pour la Caserne du jouet de venir en aide à Nathan. « Notre mission première c’est d’aider les enfants, peu importe la manière », a-t-il indiqué, dans un entretien téléphonique avec Le Quotidien. Il était très content de voir le nombre de personnes qui se sont présentées à l’événement depuis le début de la journée de samedi.

La grand-mère du petit était elle aussi sur place et était émue par cette vague d’amour de la population. « C’est irréel de voir tous les gens présents aujourd’hui, ils sont vraiment généreux. Ils veulent autant que nous autres de réaliser l’impossible », a indiqué Suzanne Lafresnaye.

Le père de l’enfant, Marc André Ouellet, n’était pas sur les lieux, samedi après-midi, puisqu’il évite les contacts avec les foules pour la santé de son fils, mais se tenait informé du déroulement par ses proches. « Tout le monde me dit qu’il y a une ambiance incroyable et que les gens sont encore au rendez-vous même si c’est la deuxième fois », s’est-il réjoui. Le papa invite les gens à aller se procurer un article pour une bonne cause.

La grand-mère du petit Nathan, Suzanne Lafresnaye était ravie de la participation de la population. Elle les invite à donner généreusement.

Histoire

À l’âge de 8 semaines, Nathan a été diagnostiqué de l’Amyotrophie Spinale de Type 1. Aujourd’hui âgé de 9 mois, il reçoit un traitement, qui ne peut pas le guérir, mais qui ralenti la progression de la maladie. Ses parents croient aux avancées d’un traitement révolutionnaire, appelé Zolgensma, qui est approuvé dans plusieurs pays, mais pas au Canada. Le traitement a un coût énorme: sa facture s’élève à 2.8 millions de dollars. 

C’est pour cette raison que la famille cumule les activités de financement. « On suit beaucoup d’enfants qui ont eu la chance d’avoir ce traitement via essai clinique ou dans d’autres pays. Ces enfants font des progrès incroyables dans le contexte de la maladie. Il y en a qui réussissent à marcher », a-t-il expliqué. 

Le traitement doit être administré à l’enfant avant ses deux ans pour être bénéfique. La somme importante et le délai serré sont ce qui a inspiré le nom de la campagne « Réaliser l’impossible avec Nathan ». Une page Gofundme, fondée il y a bientôt 2 mois, a été créée pour recueillir les dons. Déjà, 714 158 $ ont été amassés.

De nombreux partenaires se sont joints à l’événement.