Plus de cinquante réservistes participent à une simulation d’attaque à Saint-Jean-Vianney.

Une cinquantaine de réservistes participent à une simulation de guerre

Une cinquantaine de réservistes ont pris part à une simulation d’attaque, samedi, à Saint-Jean-Vianney dans le secteur de Shipshaw.

Pour l’occasion, des balles à blanc et des pièces pyrotechniques ont été utilisées pour simuler une situation de combat. L’objectif de cette simulation est d’entraîner les réservistes pour des opérations offensives en situation de conflit.

Les militaires dorment sur les lieux dans la nuit de samedi à dimanche.

La plupart des militaires sont arrivés samedi matin et quitteront les lieux de l’exercice dimanche, après y avoir passé la nuit. Plusieurs exercices seront effectués, tels que l’établissement d’une base, la reconnaissance, le raid, l’embuscade et l’attaque dans la foulée pendant les quelque 24 heures durant lesquelles les militaires se retrouveront dans les boisés de Saint-Jean-Vianney.

La Défense nationale précise que tous les efforts sont faits pour limiter les conséquences de cet exercice sur la population et sur l’environnement. Le Régiment du Saguenay effectue cette simulation chaque année.