Gilbert Paquette

Une charge contre Élise Gauthier

Le président du Bureau national du Bloc québécois, Gilbert Paquette, accuse Élise Gauthier de s’être « autoproclamée » présidente régionale de la formation pour le Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Cette accusation a été formulée à l’intérieur d’un communiqué de presse envoyé en journée mercredi après la tenue de la conférence de presse de Mme Gauthier à Alma, notamment en compagnie de l’ancien député de Chicoutimi-Le Fjord, Robert Bouchard.

« Je tiens à souligner que, contrairement à ce qu’elle a prétendu, Élise Gauthier n’est pas la présidente régionale du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Elle s’est autoproclamée ainsi à l’encontre des statuts », a fait valoir M. Paquette.

Il a visé également la branche locale du Bloc, laissant entendre qu’ils géraient mal leurs finances. « Qui plus est, dans la section du Bloc de Chicoutimi-Le Fjord, la caisse est non seulement vide, mais ils doivent encore 8000 $ à la permanence. Aussi, il n’y a pas eu d’assemblée générale depuis le 19 mars 2017. La campagne du 18 juin sera l’occasion de reconstruire le parti dans un comté laissé à l’abandon par un exécutif qui préfère faire campagne dans les journaux contre le parti plutôt que pour l’indépendance et la défense des intérêts du Québec à Ottawa », a poursuivi le président du Bureau national. 

Élise Gauthier s’est opposée publiquement à la chef actuelle du Bloc québécois, Martine Ouellet.

« Mme Gauthier a déclaré qu’elle n’allait pas appuyer la candidate de la chef, qu’elle ne voulait pas l’envoyer à la guillotine, qu’elle était une candidate parachutée. Ce sont des positions que l’on attendrait généralement des adversaires. De cette façon, Mme Gauthier favorise l’appui aux candidats fédéralistes de son comté. C’est inacceptable. Mme Bouchard-Tremblay n’est pas la candidate de la chef, c’est la candidate du Bloc québécois. Mme Gauthier travaille activement non seulement contre la chef, mais contre son propre parti. Nous réaffirmons que la candidate Catherine Bouchard-Tremblay jouit de l’appui total du Bloc québécois et de ses militants. À ce titre, un financement substantiel lui sera accordé par la permanence nationale du parti », a-t-il conclu. Pascal Girard