Une centaine de personnes ont participé à la Marche pour les prématurés, samedi, à Saguenay.

Une centaine de personnes marchent pour les prématurés à Saguenay

La plus importante campagne annuelle de financement de Préma-Québec, soit la Marche pour les prématurés, a attiré une centaine de personnes, samedi matin, au parc de la Rivière-du-Moulin de Saguenay. Enfants, parents et amis étaient au rendez-vous afin d’amasser des sous pour les familles québécoises qui sont touchées par la naissance d’un enfant prématuré.

C'est la 11e édition de l'événement. La Marche pour les prématurés a pris place dans six villes du Québec, soit les villes de Saguenay, Montréal, Québec, Rimouski, Rouyn-Noranda et Sherbrooke. L’objectif de la marche, qui est tenue à la Journée québécoise de la prématurité, est d’offrir une aide aux familles québécoises qui ont un enfant prématuré et qui « doivent souvent engager des sommes importantes pour demeurer au chevet de leur bébé durant l’hospitalisation », écrit Préma-Québec, par voie de communiqué de presse.

L’organisation espérait amasser 50 000 $, mais déjà, au passage du Quotidien tôt en matinée, 56 000 $ avaient été recueillis. Les fonds sont venus du coût d’inscription des participants à l’activité, de dons volontaires ou de partenaires.

Les marcheurs partaient du parc de la Rivière-du-Moulin et se rendaient à la Place du Royaume.

Les gens avaient été invités par les réseaux sociaux et des affiches avaient été également installées dans centres hospitaliers les plus proches, afin de rejoindre le plus de familles.

La co-bénévole en chef de l'événement, Marie-Claude Dubois, était très fière de la participation nombreuse des marcheurs. « Cette année, le nombre d’inscriptions a explosé à Saguenay ! Parmi les participants, on compte des gens qui sont nés prématurément eux-mêmes et qui sont devenus adultes, et d’autres sont des oncles, des tantes, des grands-parents ou des amis. C’est vraiment pour tout le monde qui souhaite soutenir la cause de la prématurité », a-t-elle expliqué. Elle admettait qu’encore aujourd’hui, la prématurité est méconnue. « Souvent la prématurité, on connait ça quand on est dedans ou quand on connait quelqu’un qui le vit », a-t-elle continué.

La co-bénévole en chef de l'événement, Marie-Claude Dubois, participe à l'événement depuis sept ans.

Les marcheurs de Saguenay partaient du parc de la Rivière-du-Moulin et se rendaient jusqu’à la Place du Royaume, aller-retour. Ceux qui étaient nés prématurément portaient une étiquette fluo identifiant le nombre de semaines qu’ils avaient à la naissance, afin de donner espoir aux familles dont le bébé est hospitalisé. Ils sont environ 6 000 familles, chaque année au Québec, qui sont touchées par la naissance d’un enfant prématuré.