Sébastien Comeau (chef de planification à la STS), Jean-Luc Roberge (directeur général), Martine Gauthier (vice-présidente) et Réjean Hudon (président) croient que la carte à puce permettra d'améliorer le service à la clientèle.

Une carte à puce à la STS

Dans le but de rendre son service le plus efficace possible et réduire la fraude, la Société de transport du Saguenay (STS) lancera prochainement sa nouvelle carte à puce ACCÈS qui sera en fonction à compter de janvier.
Les dirigeants de la STS ont procédé, jeudi, au dévoilement de ce virage technologique.
Le projet a nécessité un investissement de 1,5 million de dollars, financé à 85 pour cent par la Société de financement des infrastructures locales (SOFIL) du gouvernement du Québec, soit 1 275 000 $. La STS finance la balance, 275 000 $, avec un emprunt sur 10 ans.
Le projet avait été initié il y a quelques années. La Société de transport de l'Outaouais (STO) a développé et implanté le nouveau système, alors que les organisations de Sherbrooke, Trois-Rivières et Saguenay ont emboîté le pas afin de réduire les coûts, a résumé Réjean Hudon, président du conseil d'administration de la STS.
« Nos autobus possèdent les équipements nécessaires afin de mettre en place le système. Nous pensons que ça pourra rendre notre service plus efficace. Ce virage technologique offre aussi de nombreuses possibilités, notamment sur les titres de transport et les promotions, tout en tenant compte des besoins de la clientèle », précise Jean-Luc Roberge, directeur général de la STS.
La carte à puce assurera un meilleur contrôle de la fraude. Présentement, les responsables de la STS estiment perdre des dizaines de milliers de dollars annuellement avec ce fléau.
« Des gens parviennent à copier les cartes de carton qui existent depuis longtemps. Cela nous fait perdre des revenus importants. En réduisant les pertes et en éliminant le plus possible la fraude, nous devrions être en mesure de maintenir les prix pour les usagers ou de limiter les hausses des passages », précise Martine Gauthier, vice-présidente du conseil d'administration de la STS.
Les autobus de Saguenay transportent bon an mal an quatre millions de passagers. Les dirigeants ont une bonne idée des circuits les plus utilisés, mais pourront en avoir une excellente idée avec l'implantation de la carte à puce.
Un autre aspect intéressant de cette nouvelle carte permet à un usager qui la perd ou se la fait voler de s'en procurer une autre, ce qui n'était pas le cas avec la carte habituelle.
« Nous allons avoir toutes les informations de la carte à puce dans nos systèmes. Nous pourrons désactiver la carte perdue et en émettre une nouvelle », de dire M. Roberge.
Au départ, la première carte sera gratuite. Par la suite, des frais pourraient être imposés.
Bibliothèques
Si les usagers de la STS peuvent continuer à se procurer leur carte à puce aux endroits habituels, ils pourront aussi la recharger chez leur distributeur en fonction de leur besoin. Ils pourront mettre un montant d'argent sur leur carte ou payer pour un ou quelques mois.
« Et il sera aussi possible de se la procurer dans les bibliothèques de Saguenay. Les gens pourront s'inscrire en octobre à Jonquière, en novembre à Chicoutimi et en décembre à La Baie. Les cartes seront en fonction à compter de janvier 2018 », reprend Martine Gauthier.
« Nous espérons faire connaître les bibliothèques aux usagers et pensons que la carte à puce pourra servir éventuellement pour le transport, les loisirs et les bibliothèques à Saguenay », précise la conseillère municipale.