Une bonne saison touristique pour le Saguenay-Lac-Saint-Jean malgré la COVID-19

Mariane Guay
Le Quotidien
Le milieu du tourisme au Saguenay-Lac-Saint-Jean est satisfait, et même surpris, de l’achalandage depuis le début de la saison. Les vacances de la construction ont contribué à ce fort achalandage malgré la pandémie, et les premières semaines d’août sont encore plus prometteuses.

C’est ce que révèle la présidente de tourisme Saguenay-Lac-Saint-Jean, Lily Gilot, après une réunion rassemblant quelques entreprises du milieu touristique. En raison des nouvelles règles qui restreignent le nombre d’entrés dans chaque lieu, le taux d’achalandage se situe actuellement entre 20 % et 50 %. Elles soulignent que les attraits atteignent souvent leur nouvelle capacité maximale.

Le Passeport Attraits, une initiative du gouvernement du Québec qui permet d’économiser lorsqu’on visite plusieurs attraits touristiques, aurait contribué à ce succès. Elle indique que cela fonctionne très bien.

« C’est un constat dont nous avons discuté. [..] Ç’a créé un engouement dans nos attractions. On se dit même qu’on devrait garder ça tout le temps, durant toute l’année », mentionne-t-elle.

Lors des discussions, il a également été question de l’hébergement. Selon Mme Gilot, l’hébergement en milieu rural a atteint des sommets cet été, contrairement aux établissements situés en milieu urbain. « Tout ce qui est camping, auberge, chalet, hébergement en nature, c’est complètement booké. Par exemple, les hôtels dans [l’arrondissement de] Chicoutimi, eux, ont des taux d’occupation vraiment dramatiques », explique-t-elle. Elle ajoute que l’été chaud a contribué aux succès de l’hébergement en nature.

Elle termine en ajoutant que les mesures pour contrer la propagation de la COVID-19 sont bien respectées par les visiteurs.