Le préfet de la MRC du Fjord-du-Saguenay, Gérald Savard, se réjouit de voir l’économie bien se porter sur son territoire.

Une bonne année pour la MRC du Fjord-du-Saguenay

La MRC du Fjord-du-Saguenay a connu une année 2017 positive, la meilleure de la région, en termes de nombre d’emplois et de salaire médian, tandis que celle du Domaine-du-Roy a vécu exactement le contraire.

C’est ce qui ressort du bulletin Évolution du marché du travail dans les MRC publié mardi par l’Institut de la statistique du Québec.

En 2017, il y a eu une hausse de 118 travailleurs âgés de 25 à 64 ans dans les municipalités de la MRC du Fjord-du-Saguenay, passant de 8443 en 2016 à 8561 l’an dernier. Il s’agit d’une hausse qui semble modeste à 1,4 %, mais elle vient tout juste après le 10e rang parmi les 104 MRC du Québec, soit la MRC de Roussillon avec 1,5 %.

Contacté par Le Quotidien, le préfet Gérald Savard se réjouissait. « Cette année, la branche Développement économique bat un record. On approche du 600 000 $ en aide cette année. Ça fonctionne vraiment, c’est une année record », a-t-il expliqué. Avec l’abolition des CRÉ et des CLD, la responsabilité de l’aide aux entreprises, en soutien et au démarrage, avait été transférée à la MRC. Il s’agit donc d’un bon indicateur de la vitalité économique de la MRC, énonce celui qui est également maire de Bégin. Les villes les plus importantes de ce territoire sont Saint-Fulgence, Saint-Honoré, Sainte-Ambroise et L’Anse-Saint-Jean.

À l’opposé, la MRC du Domaine-du-Roy a connu une année difficile avec la perte de 218 emplois, pour atteindre 11 175. Il s’agit d’une baisse de 1,9 %. Il n’y a que six MRC qui ont fait pire l’an dernier. Les principales municipalités de cette MRC sont Roberval, Saint-Félicien et Chambord.

Du côté de l’indicateur du salaire médian, la situation est très positive pour Fjord-du-Saguenay alors que le salaire annuel est passé de 35 202 $ à 36 937 $, ce qui donne tout près d’une hausse de 5 % en un an. Il faut cependant savoir que ce montant se situe toujours un peu plus de 2000 $ sous le salaire médian moyen au Saguenay-Lac-Saint-Jean. Rappelons que le salaire médian n’est pas le salaire moyen, mais plutôt le salaire de la personne qui occupe le milieu de la liste des salaires mis en ordre croissant.

Quant au futur, Gérald Savard croit qu’il s’annonce encore meilleur pour les municipalités qu’il représente. « Avec Arianne Phosphate, je vois ça gros, comme ils ont déjà deux ententes avec des acheteurs », a-t-il cité, en parlant également de la construction de la ligne Micoua-Saguenay pour 700 M $.

À Saguenay, le nombre d’emplois chez les 25-64 ans est demeuré stable avec un simple ajout de 66 emplois aux 54 779 de 2016. Le salaire médian a franchi la barre des 40 000 $ (40 706 $) pour la première fois avec une hausse de près de 1500 $.