Le lancement de la bière brassée par Beemer, en collaboration avec la boxeuse Marie-Ève Dicaire, a eu lieu mardi.
Le lancement de la bière brassée par Beemer, en collaboration avec la boxeuse Marie-Ève Dicaire, a eu lieu mardi.

Une blonde qui frappe: Marie-Ève Dicaire lance sa bière

Après trois défenses de son titre mondial des super-mi-moyennes de l’IBF, un autre gros projet attendait Marie-Ève Dicaire, mardi soir. Elle était très heureuse de participer à un événement particulier, soit le lancement de sa bière, la Dicaire, en collaboration avec la microbrasserie Beemer de Roberval.

Elle a confié au Quotidien, mercredi matin, que l’idée est née de son ami comédien Jeff Boudreault, Brière dans District 31, qui l’a mise en contact avec l’équipe de la microbrasserie, dont il fait partie.

« On cherchait une façon de me donner un petit coup de pouce. C’est un peu ce qui est arrivé avec le lancement de ma bière. C’est vraiment une façon d’appuyer ma carrière et de me permettre d’intégrer un peu le monde des affaires en me permettant de me concentrer uniquement à ma boxe », a expliqué la boxeuse de 33 ans.

Beemer a donc brassé une SMASH, une single malt and single hop, une blonde classique et limpide légèrement amère, aux arômes maltés et savoureux.

Dès son passage au Lac-Saint-Jean pour rencontrer les gens de chez Beemer, Marie-Ève Dicaire a été charmée par le contexte familial de l’entreprise, par « la gang de chums d’enfance qui travaillent à l’élaboration de ce projet-là », des éléments qui cadrent avec ses valeurs.

« Ça ne faisait aucun doute, après cette rencontre-là, que de collaborer avec eux allait vraiment être cool et je ne me suis pas trompée. De A à Z, le processus a été tellement trippant », assure-t-elle.

Lors de son combat du 23 novembre dernier, au Centre Vidéotron, Marie-Ève Dicaire portait fièrement le chandail de Beemer.

Même son de cloche du côté de la copropriétaire de la microbrasserie, Sandra Néron.

« Nous sommes extrêmement fiers de nous associer avec une athlète du calibre de Marie-Ève afin d’offrir un produit exclusif. L’image de femme forte, de dépassement et d’accomplissement qu’elle dégage nous rejoint en tant qu’entreprise. Ce fut vraiment un plaisir de travailler avec elle sur ce beau projet », a-t-elle déclaré dans un communiqué de presse.

Au cours des derniers mois, des apparitions-surprises de la boxeuse auprès des gens de la microbrasserie avaient piqué la curiosité de plusieurs. On a pu la voir sur des photos sur les réseaux sociaux, à Roberval, ou arborant le chandail de Beemer après son combat du 23 novembre.

« Ç’a été un peu le build-up du projet. Ça fait déjà plusieurs mois qu’on travaille là-dessus. On voulait piquer la curiosité des gens, mais on voulait aussi faire ça de façon plus officielle. Dès que la bière a été disponible, on a décidé de faire un lancement officiel à Montréal. On va en faire un à Québec aussi la semaine prochaine », a expliqué Marie-Ève Dicaire, assurant qu’elle sera bientôt de passage au Saguenay–Lac-Saint-Jean pour un événement médiatique où elle viendra rencontrer les gens.

Implication

Mais attention ! Marie-Ève Dicaire n’a pas fait que donner son nom à la bière. Elle a été impliquée de A à Z dans le processus, autant dans le brassage que dans la conception du visuel et l’organisation du lancement.

« Depuis le début, ce qui était important chez Beemer, c’est que ce soit ma bière, et toutes les décisions finales, c’est moi qui les ai prises. C’est pour ça que je me sens tellement fière de mettre ce projet-là à terme ! »

Lors de son combat du 23 novembre dernier, au Centre Vidéotron, Marie-Ève Dicaire portait fièrement le chandail de Beemer.

Sa famille, ses amis de longue date et de nombreux artistes ont participé au lancement qui a eu lieu à la taverne irlandaise Le Trèfle de Montréal, propriété du comédien Rémi-Pierre Paquin. Depuis, les commentaires affluent de partout. C’est d’ailleurs un peu pour cette raison qu’elle a voulu la sortir après son combat.

« C’est une façon de festoyer un petit peu après les trois combats de défense de titre que j’ai faits cette année. Le lancement de cette bière-là était le dernier gros projet de 2019. C’est une façon pour nous de clore 2019, de célébrer et d’amener les gens dans une ambiance du temps des Fêtes ! », a-t-elle conclu.