Plusieurs propriétaires de cabanes à pêche ont profité de la fin de semaine pour s’installer sur les glaces d’un des deux villages de pêche blanche.

Une baisse moins importante qu'anticipée

L’embarquement hâtif des cabanes cette saison a incité plusieurs personnes à acheter un emplacement, en fin de semaine, à l’un des deux villages de pêche blanche de la baie des Ha ! Ha !, si bien que la baisse des ventes, par rapport à l’an dernier, sera moins importante qu’anticipée.

À pareille date, la semaine dernière, 250 emplacements en moins avaient été vendus, par rapport à l’an dernier, pour les sites de Grande-Baie et de l’Anse-à-Benjamin.

« Nous avons eu beaucoup de ventes tout au long de la semaine et de la fin de semaine », a souligné Marc-André Galbrand, directeur général de Contact Nature, qui n’avait cependant pas le dernier décompte en main.

L’embarquement a été autorisé mardi dernier, pour le site de Grande-Baie, soit 10 jours plus tôt que l’an dernier, et jeudi, pour le site de l’Anse-à-Benjamin. Cette première fin de semaine d’embarquement a comme à l’habitude été achalandée.

« Les personnes ont bien assimilé le nouveau système de cartes et le nouveau système de fonctionnement des stationnements, en général, mais c’est certain qu’il y a eu certaines réticences », a-t-il ajouté.

L’embarquement modulaire des cabanes, selon leur taille ou leur poids, était toujours en vigueur en fin de semaine. L’embarquement demeurait interdit, sur quelques portions de rue des deux villages, a indiqué Saguenay, par voie de communiqué.

Ça se poursuit au lac Kénogami

Du côté du lac Kénogami, plusieurs pêcheurs ont aussi profité de la fin de semaine pour embarquer leur cabane de pêche.

Quelque 85 cabanes se trouvent maintenant sur les glaces du plan d’eau, dans le secteur de l’Éperlan. «C’était plus venteux samedi, mais il y a plusieurs de nos membres qui sont venus quand même, a souligné Jessica Verret, présidente de l’Association de pêche blanche de Lac-Kénogami. On a la moitié de nos membres qui sont embarqués, environ.»

L’embarquement avait été autorisé pour les cabanes de petite taille, la fin de semaine dernière. Cette fin de semaine, les cabanes de toutes tailles pouvaient prendre place sur les glaces, autant dans le secteur de l’Éperlan que du côté du site du Camping Jonquière, qui en est à sa deuxième saison d’opération. Myriam Gauthier