Josée Néron, mairesse de Saguenay
Josée Néron, mairesse de Saguenay

Une assemblée générale annuelle à saveur électorale pour l’ERD

Marc-Antoine Côté
Marc-Antoine Côté
Le Quotidien
L’Équipe du renouveau démocratique (ERD) tenait finalement son assemblée générale annuelle (AGE), samedi, en mode virtuel. L’occasion pour ses militants de démontrer un soutien « unanime » à la mairesse Josée Néron, et de « réchauffer un peu les moteurs » en vue d’une campagne électorale hors du commun, dans moins d’un an.

Président du parti depuis le 14 octobre dernier, André Brassard-Aubin juge une réussite cette première AGE tenue à distance. Rencontre qui faisait le pont entre la dernière année et celle qui se pointe le bout du nez, et qui mettait notamment la table pour l’élaboration d’une éventuelle consultation publique.

« On aimerait que les gens viennent répondre, nous donner leur opinion, nous dire ce qu’ils pensent sur tel et tel volet de la vie municipale. Que ce soit au niveau des loisirs, de la culture, de l’administration, que les gens s’expriment », explique le président, en précisant que la population pourra y participer via le site web de l’ERD.

Il s’agira d’une « prémisse » à la rédaction d’un nouveau programme électoral, qui devrait être présenté quelque part en 2021. Pour ce faire, André Brassard-Aubin affirme que son équipe ira également à la rencontre de plusieurs organismes, provenant de tous les milieux.

Même s’il ne dispose pas d’une boule de cristal et ne peut qu’espérer que la prochaine campagne en soit une post-pandémie, il dit son équipe préparée à faire les choses différemment.

« Il va falloir réapprendre à faire de la politique autrement. C’est sûr que les grands rassemblements, au plus loin qu’on puisse voir, vont être impossibles à tenir. L’importance pour chaque militant de parler, de manifester son appui envers la mairesse et son conseiller municipal de l’ERD, l’impact d’une simple conversation, ce n’est pas à négliger. »

À plus court terme, une activité-bénéfice sera organisée au début du mois de novembre au profit du parti. Elle réunira, encore une fois en mode virtuel, les membres et militants autour d’un repas afin d’échanger.

L’assemblée générale annuelle tenue samedi matin, initialement prévue au printemps dernier, avait été déplacée en raison de la COVID-19. Tous se sont montrés satisfaits du travail accompli par Josée Néron et ses trois conseillers municipaux.

Au niveau des finances, le président assure que le parti va très bien. L’heure serait à la réflexion, par ailleurs, pour certains de ses membres, alors que l’ERD sera éventuellement en quête de candidats en vue de la prochaine campagne électorale.