La Pointe-des-Américains est située au confluent les rivières Saguenay, Petite Décharge et Grande Décharge.
La Pointe-des-Américains est située au confluent les rivières Saguenay, Petite Décharge et Grande Décharge.

Une annonce à venir concernant la Pointe-des-Américains à Alma

Katherine Boulianne
Katherine Boulianne
Le Quotidien
La ville d’Alma s’apprête à poser le premier jalon d’un projet longuement attendu, concernant le développement de la Pointe-des-Américains. L’annonce pourrait être faite d’ici quelques semaines, en collaboration avec le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur.

Les démarches en vue de l’exploitation du territoire longeant les rivières Petite et Grande Décharge ont été amorcées il y a 15 ans. La municipalité s’est alors mise à acquérir au compte-gouttes les différents lots qui le composaient, dans le but de constituer une forêt urbaine dont pourrait profiter la population.

Maintenant que la ville d’Alma possède près de 85 % de la Pointe-des-Américains, le projet commence officiellement à se concrétiser. Lundi dernier, lors de la séance publique du conseil, les élus ont alors attribué des mandats professionnels et d’ingénierie afin d’entreprendre les phases 1 et 2 de l’aménagement d’un sentier multiusage, pour le vélo et la randonnée.

« On a déjà fait un grand bout avec l’aménagement de la rivière Petite Décharge cette année, mais ça arrête au bout du Parc Falaise. L’idée est de pouvoir continuer ce sentier dans une première phase, et se rendre jusqu’au bout de la Pointe-des-Américains. Et qui sait, plus tard, jusqu’au pont J.F. Grenon », a résumé le conseiller Frédéric Tremblay.

Quelques sentiers balisés parcourent la Pointe-des-Américains.

Dans le cadre de la première phase, Alma a donc confié à la firme Groupe Synergis la réalisation d’une étude de concept d’aménagement, en plus de la caractérisation des milieux humides et hydriques. La phase 2, concernant l’ingénierie nécessaire afin de réaliser les travaux de construction, sera quant à elle assurée par la firme Norda Stelo.

Pour le conseiller et président du comité loisirs et sports, François Carrier, la mise sur pied de ce sentier pourra bénéficier à tous les citoyens.

« C’est vraiment pour monsieur et madame Tout-le-Monde, même si on a un handicap ou que la forme n’est pas présente. C’est l’ensemble de la population qui pourra se rendre jusqu’à la Pointe-des-Américains d’ici quelques années. »

Outre l’installation de ce sentier, la ville se fait avare de détails concernant les autres aménagements éventuels. Dans son plan d’origine, Alma espérait également utiliser l’endroit comme un lieu d’entraînement pour les athlètes locaux, en plus d’y installer un site touristique axé sur le plein air.

Jointe par Le Quotidien, la porte-parole de la ville d’Alma, Claudia Madore, précise que les protocoles en place l’empêchent de révéler davantage de détails pour l’instant.