Pierre Delisle, président par intérim de Zone Talbot, entend consacrer une large partie de son mandat à la transformation de l’organisme en une Société de développement commercial.

Une année charnière pour Zone Talbot

Environ 160 représentants et propriétaires de commerces ont participé, mardi, à l’hôtel La Saguenéenne, au cocktail annuel de Zone Talbot, un organisme appelé à se transformer en Société de développement commercial (SDC) au cours de la prochaine année.

Comme c’est le cas chaque année, l’activité sociale à laquelle a participé la mairesse de Saguenay, Josée Néron, est l’occasion pour la direction de présenter le menu d’activités de la prochaine année. Ce n’est pas le travail qui manquera, a expliqué Pierre Delisle, président par intérim de l’organisme depuis le départ précipité de Louise Blanchette.

M. Delisle a expliqué que lors de la prochaine assemblée générale prévue en avril, les quelque 500 membres auront à se prononcer sur la transformation de la Zone Talbot en vertu du nouveau règlement qu’a adopté le conseil municipal le 4 février dernier. Le modèle des SDC est largement répandu au Québec, au Canada et à travers le monde, a expliqué M. Delisle. Il permet un meilleur arrimage avec les autorités municipales, plus d’autonomie en ce qui a trait à l’aménagement d’aires de stationnement, les opérations de commerce, sans compter que les cotisations annuelles de la SDC sont prélevées à la source par la municipalité. « Notre vision est très différente du modèle des associations de centres-villes qui sont d’œuvrer dans l’événementiel. Notre mission est de faire prospérer le développement économique. »

M. Delisle avoue que de remplacer l’ex-présidente Louise Blanchette au pied levé constitue un grand défi en tant que futur président, une tâche qu’il entend assumer pleinement si les membres lui accordent leur appui en avril prochain.

Outre ce dossier qui occupera une place importante, M. Delisle a mentionné que la Zone Talbot est en bonne santé avec la présence de plus de 500 commerces. Il a souligné qu’au cours de la dernière année, une quinzaine de commerces se sont ajoutés et qu’une vingtaine d’établissements existants ont réalisé des projets d’investissements totalisant une vingtaine de millions de dollars.

La mairesse Néron a souligné le dynamisme de l’organisme et a mentionné que la Ville est prête à collaborer pour le développement de la plus importante zone commerciale de la région.