Cet été, Sylvain Gaudreault prévoit être en permanence dans la région.

Une année chargée pour le député Sylvain Gaudreault

À quelques mois des élections provinciales, le député péquiste Sylvain Gaudreault dresse un bilan positif de la dernière session parlementaire.

Celui qui cumule une vingtaine de sessions parlementaires est revenu sur deux dossiers chauds pour la grande région du Saguenay-Lac-Saint-Jean, soit la surtaxe sur l’acier et l’aluminium canadiens imposée par les Américains, ainsi que le prix des billets d’avion pour les vols québécois. « Dans les deux cas, nous avons fait beaucoup de pression », assure le député de Jonquière.

Sylvain Gaudreault est d’avis que le gouvernement n’a pas été assez loin dans le dossier des vols intra-Québec. Il affirme que le monopole d’Air Canada doit être brisé. Selon lui, ce que le gouvernement propose ne va pas du tout en ce sens.

Les tarifs américains sur l’acier et l’aluminium canadiens sont suivis de près dans la région, mais Sylvain Gaudreault est catégorique.

« La réaction de la ministre de l’Économie, Dominique Anglade, a été très longue. Il a fallu que le gouvernement Trudeau se positionne pour qu’ensuite, elle s’ajuste. » À l’image d’un bulletin de fin d’année, les bons coups du député péquiste sont soulignés. D’abord, le principal intéressé fier de la commission parlementaire sur l’accès aux services financiers en région.

Cependant, le gain de l’année, voire du mandat, est sans aucun doute le combat qu’il a mené à l’Assemblée nationale pour le compte des victimes de l’ancien conseiller financier Steeve Duchesne.

La semaine dernière, le député a annoncé, en compagnie d’anciens travailleurs floués, un amendement au projet de loi 141 permettant une indemnisation rétroactive.

Départs politiques
La fin de cette session parlementaire fut particulièrement émotive puisque Sylvain Gaudreault a vu plusieurs de ses collègues quitter la vie politique. C’est, entre autres, le cas de son collègue Alexandre Cloutier et du député François Gendron qui ne sollicitera pas de mandat en octobre, après 42 ans de vie politique. Les prochaines semaines permettront à Sylvain Gaudreault d’être présent en permanence dans sa circonscription, même pendant ses quelques journées de congé.

« Cet été, je veux être présent partout dans la région », conclut-il.