Une aide pour l'aluminium et l'acier

Le gouvernement canadien procédera, vendredi, à une annonce importante pour confirmer une aide aux entreprises de l’acier et de l’aluminium en réaction aux tarifs douaniers imposés par les États-Unis.

Selon les informations obtenues par Le Quotidien, le ministre du Commerce international, François-Philippe Champagne, profitera de son passage au Centre de recherche et de développement d’Arvida (CRDA) de Rio Tinto pour livrer les grandes lignes de ce programme.

Au même moment ses collègues Patty Hadjdu, ministre de l’Emploi, et Nadveep Singh Bains, ministre de l’Innovation, des Sciences et de Développement économique Canada, seront à Hamilton, en Ontario, pour confirmer l’information aux travailleurs de l’acier. 

Depuis le 1er juin, les exportations d’aluminium et d’acier vers les États-Unis sont frappées de taxes respectivement de 10 et de 25 pour cent, imposée par le président américain, Donald Trump. Une situation qui a fait sursauter les dirigeants des usines de production de ces deux produits et qui a suscité de nombreuses interrogations sur la décision des Américains.

Cette surtaxe oblige les producteurs canadiens à absorber des pertes ou de refiler la surtaxe à leurs clients américains.

Dans un cas comme dans l’autre, cette taxe risque de faire mal aux entreprises québécoises et canadiennes.

François-Philippe Champagne, ministre du Commerce international

Très peu d’information a coulé en lien avec ces deux conférences de presse simultanées qui se tiendront dans les deux châteaux forts de l’acier (Hamilton) et de l’aluminium (Saguenay-Lac-Saint-Jean).

Mais il semble bien que les annonces du gouvernement de Justin Trudeau permettront de compléter les mesures mises de l’avant et devraient permettre de passer au travers la crise actuelle.

Les industries de l’aluminium et de l’acier représentent des milliers d’emplois à travers le Canada. 

L’industrie de l’aluminium regroupe 10 alumineries au Canada et emploie plus de 8500 travailleurs. La valeur de la production s’élève à 9,3 milliards de dollars, alors que celle de l’exportation atteint 7,3 milliards de dollars. Environ 84 pour cent de cette exportation est dirigée aux États-Unis. 

Du côté de l’acier, on retrouve 19 usines et 22 000 employés au pays. La valeur de la production atteint 14 milliards de dollars, dont la moitié est réservée à l’exportation. Les USA reçoivent 85 pour cent de ces exportations.