Le projet Désert de glace obtient une aide financière de 327 400$ de la part du ministère du Tourisme du Québec pour son projet de près de 800 000$.

Une aide de 327 400$ pour Désert de glace

L’entreprise Désert de glace obtient une aide financière de 327 400 $ de la part du gouvernement du Québec pour créer un attrait touristique original à Saint-Gédéon, en milieu naturel, accessible sur quatre saisons.

Ce projet évalué à environ 800 000 $ vise l’implantation de bains thermaux et la création d’une formule d’hébergement insolite.

La ministre des Affaires municipales et de l’Habitation (MAMH) et ministre responsable de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Andrée Laforest, a annoncé l’appui de son gouvernement au nom de la ministre du Tourisme, Caroline Proulx, lors d’une conférence de presse tenue lundi à Saint-Gédéon. La députée de Chicoutimi était accompagnée de son collègue de Lac-Saint-Jean et adjoint parlementaire du ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (volet agriculture), Éric Girard.

Une portion de 227 400 $ de l’enveloppe octroyée provient du Programme de soutien aux stratégies de développement touristique (PSSDT), volet 3. Un montant de 100 000 $ est ajouté dans le cadre de l’Entente de partenariat régional en tourisme (EPRT), en collaboration avec Tourisme Saguenay-Lac-Saint-Jean. « Je suis fière de l’appui financier consenti par le gouvernement du Québec à Désert de glace, qui propose aux touristes une destination mettant en valeur le milieu naturel du Saguenay-Lac-Saint-Jean », a déclaré la ministre Laforest, par voie de communiqué.

Éric Girard a pour sa part relevé que Désert de glace a une vitrine exceptionnelle à offrir pour le territoire du Lac-Saint-Jean.

« Cette initiative inusitée contribuera au rayonnement de la municipalité de Saint-Gédéon au Québec et à l’international, ce qui revitalisera l’économie locale », a-t-il mentionné.

La directrice générale de Tourisme Saguenay-Lac-Saint-Jean, Julie Dubord, s’est dite ravie de soutenir le projet. « C’est, sans aucun doute, grâce à des idées novatrices comme celle-ci que notre région réussit à se démarquer en tant que destination nature », a-t-elle fait valoir.