Le président d’arrondissement de Chicoutimi, Michel Tremblay, a fait remarquer que la Saint-Vincent-de-Paul était souvent le lien direct pour les gens dans le besoin.
Le président d’arrondissement de Chicoutimi, Michel Tremblay, a fait remarquer que la Saint-Vincent-de-Paul était souvent le lien direct pour les gens dans le besoin.

Une aide de 10 000 $ à la Saint-Vincent-de-Paul

Jonathan Hudon
Jonathan Hudon
Le Quotidien
Le conseil d’arrondissement de Chicoutimi octroie un montant de 10 000 $ à la Société Saint-Vincent-de-Paul pour permettre à l’organisme de déployer son projet de fonds d’urgence en lien avec la situation actuelle provoquée par la crise du coronavirus.

Les six élus ont approuvé la demande d’aide financière lors d’une séance du conseil tenue à huis clos, mardi après-midi. Le président d’arrondissement, Michel Tremblay, a convenu qu’il utilisait la ligne directe pour venir en aide à l’organisme qui, en temps normal, aurait dû s’adresser à la Ville de Saguenay et suivre le processus destiné aux demandes d’aide aux organismes. En raison de la « situation exceptionnelle », M. Tremblay a jugé que c’était la décision à prendre.

« La Saint-Vincent-de-Paul connaît un surplus de demandes parce que les gens dans le besoin ont souvent le premier réflexe de s’adresser à cet organisme, a rapporté le conseiller Tremblay. Il est souvent le lien direct avec la population. »

La conseillère du district #10, Brigitte Bergeron, a invité les citoyens vivant une situation précaire à aller vers les organismes qui offrent des paniers de denrées à Chicoutimi, dont Moisson Saguenay, le Café-Jeunesse et Travail de rue Chicoutimi.

« Considérant que la Société Saint-Vincent-de-Paul, conseil central Saguenay-Lac-Saint-Jean, a créé un projet structurant de fonds d’urgence pour aider les citoyens pendant la pandémie de COVID-19, considérant que cet organisme connaît une recrudescence de demandes de besoins et services essentiels et considérant que pour la réalisation du projet, une aide de 10 000 $ est demandée », a détaillé Michel Tremblay, ajoutant que le montant est disponible au budget des projets structurants 2020 de l’arrondissement.

« La situation économique est particulière et de plus en plus difficile durant la pandémie », a relaté Michel Tremblay.

La prochaine séance du conseil d’arrondissement de Chicoutimi aura lieu le 19 mai. Elle devrait vraisemblement se dérouler à huis clos.