La 41e édition de Festirame s'est conclue par un souper dans les rues, un grand défilé et un feu d'artifice.

Une 41e édition vraiment remarquable

Les organisateurs de Festirame dressent un bilan plus que positif de la 41e édition du festival. Ils pensent déjà à la prochaine édition et effectueront prochainement une opération séduction à la télévision italienne pour recruter de nouveaux compétiteurs de régate d'aviron de mer.
Le festival s'est conclu hier par un grand défilé dans les rues d'Alma, alliant danse, animation et musique. La population a pu prendre part à un souper dans les rues et assister à un feu d'artifice.
«Le bilan est extrêmement positif cette année: nous avons eu de belles foules lors des spectacles, souligne la directrice générale de Festirame, Karine Desmeules, en entrevue téléphonique. C'est la première fois qu'on affichait complet, samedi, lors du spectacle de Marie Mai, à ma connaissance.»
En plus du spectacle de Marie Mai, elle retient aussi comme moments forts le spectacle de Peter MacLeod et le spectacle de danse Coco fiesta. Même si le beau temps n'a pas toujours été au rendez-vous, les organisateurs se disent satisfaits de l'achalandage. «Nous n'avons pas encore les chiffres finaux, mais les gens ont été présents, on sent que la population est derrière l'événement», ajoute-t-elle.
Elle estime que la vente de passeports à 20$ pour une deuxième année contribue au succès du volet spectacles. L'an dernier, 5000 passeports avaient été vendus, tandis que cette année l'organisation en a vendu 7000.
«Nous voulons garder un certain nombre de billets pour les personnes qui ne souhaitent voir qu'un ou deux spectacles, alors nous n'en mettrons pas davantage en circulation l'an prochain», précise-t-elle.
Volet sportif
Le bilan est tout aussi positif du côté du volet sportif, soutient la directrice générale. «Pour la régate, nous avons eu une augmentation d'environ une vingtaine de sièges, souligne Mme Desmeules avec enthousiasme. Nous allons poursuivre nos projets de développement internationaux pour le volet sportif pour qu'il prenne encore plus d'ampleur.»
Les organisateurs du festival ont réalisé une vidéo faisant la promotion de la compétition de régates d'aviron de mer, le tout en collaboration avec une compagnie italienne. Elle passera prochainement à la chaîne de télévision Sportitalia.
«J'espère que cela nous permettra de recruter des compétiteurs de haut calibre, et que le reportage pourra aussi intéresser des rameurs à participer au marathon», conclut Mme Desmeules.
Mgauthier@lequotidien.com