Un vote «mou»

S’il avait à parier, Raynald Harvey gagerait sur Richard Martel, mais il ne serait pas sûr de remporter la mise.

« Malgré les 22 points d’avance, le vote est mou », explique le patron de Segma Recherche. En effet, dit-il, au moment de l’appel téléphonique, quand les sondeurs demandaient aux personnes pour qui elles avaient l’intention de voter, plus de 50 % ne savaient pas. « Il fallait la question de relance et insister pour finir par avoir un nom. Ce n’est pas un vote ferme. Ça peut encore changer, car on parle ici d’une tendance », affirme Raynald Harvey.

L’homme
Si jamais Richard Martel l’emporte, ce ne sera pas un phénomène inexplicable, car selon le sondeur, il ne faut pas interpréter les résultats d’une élection partielle comme une élection générale.

« Lors d’une générale, l’accent est mis sur le chef. Les gens votent pour le parti qui a le plus de chance de prendre le pouvoir, comme ce fut le cas en octobre 2015. Denis Lemieux l’a emporté, à la toute fin, car on se dirigeait vers un gouvernement libéral. Lors d’une partielle, on vote pour le candidat, et Richard Martel est sur le terrain depuis longtemps et donne l’image d’un gars qui va travailler pour les gens. C’est différent d’une générale », analyse Raynald Harvey.

L’attrait du pouvoir risque d’être une donnée moins importante, étant donné que les gens n’ont pas retenu beaucoup de positif du député précédant, selon M. Harvey. Ils pourraient donc être tentés par un gars qui dit qu’il va travailler fort pour les représenter, même s’il est dans l’opposition.

G7

Le sondage a été mené pendant le Sommet du G7. Raynald Harvey n’a pas noté de différence dans les réponses avant et après le coup de gueule de Donald Trump. Toutefois, ça et l’imposition de nouvelles taxes sur l’aluminium pourraient jouer, car, dit-il, ce genre d’événement prend parfois deux ou trois jours pour avoir un effet.

« Ça pourrait jouer en faveur des libéraux au moment du vote, car la population pourrait se dire que ce n’est pas le temps d’affaiblir le premier ministre Justin Trudeau. »