Guylaine Simard du Musée du fjord, Nathalie Gagnon, vice-présidente des grandes veillée et Marie-Eve Dallaire directrice du restaurant Opia ont dévoilé la programmation des Grandes veillée hier à La Baie.

Un violoniste de réputation internationale

Les promoteurs du festival les Grandes veillées de La Baie ont réussi à signer le violoniste de réputation internationale Ashley MacIsaac dans le cadre de leur événement consacré à la musique traditionnelle qui se tiendra du 22 au 24 août.
Le prodige du violon, originaire de Nouvelle-Écosse, risque de faire lever la baraque avec son style endiablé et sa personnalité extravagante. Détenteur de plusieurs prix Juno, l'artiste de 39 ans a vendu plus de 500 000 albums en carrière et a joué en compagnie de vedettes internationales. La responsable des communications et de l'animation, Sophie Bouchard, parle d'une «pointure internationale jamais venue dans la région».
Pour sa 8e édition, les Grandes veillées continuent d'exploiter le créneau de musique «trad» en présentant quatre nouvelles formations. Outre Ashley MacIsaac, le festival baieriverain présentera également les formations Les chercheurs d'or, Marco et les Torvis, le groupe régional On The Porch, JAUNE et le duo Swing qu'on a pu entendre il y a quatre ans et qui revient présenter son dernier album.
Après avoir présenté la famille Leahy, l'an passé, le festival démontre encore une fois qu'il jouit d'une bonne réputation auprès des musiciens «trad» qui se montrent toujours intéressés à se produire à La Baie. La vice-présidente des Grandes veillées, Nathalie Gagnon, a souligné l'équilibre entre artistes internationaux, groupes québécois et formations régionales.
Au chapitre de l'achalandage, l'organisation a estimé par le passé qu'environ 20 000 visiteurs fréquentaient l'événement alors qu'une étude financée par Promotion Saguenay l'an dernier a évalué le nombre de visiteurs à 39 000, à la grande surprise des organisateurs.
«L'Association québécoise des loisirs folkloriques (AQLF) apporte une couleur régionale au festival alors que la troupe Mystika assure l'animation de rue durant toute la fin de semaine en plus de proposer un tout nouveau spectacle durant les entractes du vendredi et du samedi. Marcel le pêcheur, l'emblème du festival, nous transportera à travers ses histoires pour nous faire découvrir les aspects inconnus des groupes et des artisans», a précisé Sophie Bouchard, responsable de la programmation.
Au chapitre des nouveautés, les visiteurs pourront participer à une chasse au trésor lors de la journée familiale du dimanche 24 août en collaboration avec le Musée du fjord, et ce, dans une aventure géocaching. Les festivaliers pourront continuer de fêter après le couvre-feu, car les activités se poursuivront dans certains restaurants du centre-ville en fin de soirée.
Une des nouveautés qui risque d'attirer bien des curieux sera certes le Concours des meilleurs popotteux de tourtière alors que les gens seront invités à faire déguster ce traditionnel mets régional pour être jugés par deux chefs cuisiniers en plus de recevoir les critiques du public. «Nous avons tous une maman, une tante ou une grand-mère qui, pour nous, cuisine la meilleure tourtière! C'est maintenant l'occasion de nous le démontrer», commente Sophie Bouchard en indiquant que les détails sont disponibles sur le site web du festival.