Un Vendredi fou un peu moins fou

Patricia Rainville
Patricia Rainville
Le Quotidien
Le Vendredi fou était beaucoup moins fou qu’à l’habitude cette année. De petites files d’attente ont été aperçues devant quelques commerces, mais elles étaient surtout nécessaires pour respecter les règles de distanciation. Néanmoins, les boutiques et les grandes surfaces ont accueilli plus de clients qu’à l’habitude, en cette période de pandémie.

«Je veux changer mon téléviseur et mon ordinateur, car on passe vraiment plus de temps à la maison qu’avant. J’avais décidé d’attendre aujourd’hui pour profiter des rabais», a indiqué un client du Best Buy de Chicoutimi. Comme c’est bien souvent le cas, ce sont les magasins d’électronique qui semblaient attirer les consommateurs, vendredi. 

Des agents de sécurité étaient d’ailleurs postés à l’entrée du magasin, afin que les règles de distanciation sociale soient respectées et qu’il n’y ait pas trop de clients à la fois. 

Une dizaine de personnes attendaient leur tour lors du passage du Quotidien sur les lieux, en matinée. «J’en profite un peu pour me gâter, on n’a pas beaucoup dépensé cette année», a lancé un homme dans la soixantaine. 


Les magasins d'électronique avaient la cote, vendredi.

Bien que les centres commerciaux semblaient plus achalandés que «normalement», la situation n’a rien à voir avec celle constatée dans les années antérieures. 

«Disons qu’on a déjà vu beaucoup plus de monde!», a indiqué une employée d’un magasin de sport, qui s’assurait que les clients respectent les règles.

«Je ne savais pas trop si j’allais venir, mais j’ai pris une chance. Il y a beaucoup de sécurité, ça me rassure», a souligné une dame rencontrée, qui se dirigeait vers une boutique de jouets. 

Certains magasins avaient pris soin de limiter leur accès, en fermant une partie de leurs portes. Dans pratiquement tous les magasins visités, des employés étaient installés à l’entrée, pour informer les clients des règles à suivre. 

Dans certaines quincailleries, il était toutefois un peu plus difficile de circuler en respectant la distanciation sociale. 

Les aires de restauration étant fermées, des agents s’assuraient également que personne ne déjoue les règlements. 

Il faut également spécifier que plusieurs commerçants avaient pris la décision d’étirer leurs rabais durant plusieurs jours, afin d’éviter un achalandage trop élevé en une seule journée. 

Attendons maintenant de voir si le Cyber lundi intéressera davantage les consommateurs cette année.