La présidente de la 64e Traversée internationale du lac Saint-Jean, Kim Privé, accompagnée du maire de Roberval, Sabin Côté.

Un surplus pour la 63e Traversée

L’organisation de la Traversée internationale du lac Saint-Jean a dégagé un surplus budgétaire de 53 745 $ en 2017. La Traversée a attiré 85 000 visiteurs cette année, ce qui constitue une hausse de 10 000 visiteurs en comparaison avec 2016. De plus, l’organisation n’écarte pas la possibilité de quitter la FINA.

La présidente de la 63e Traversée internationale du lac Saint-Jean, Kim Privé, qui entame son second mandat, justifie ce succès par la hausse de l’achalandage lors du Souper dans les rues et des spectacles et de la vente de boissons alcoolisées. 

«Durant les trois soirs de spectacles, le site était pratiquement plein et plus il y a de monde, plus on vend de la boisson», soutient Kim Privé. Elle ajoute que les conditions météorologiques étaient favorables et que la présence du premier ministre du Canada, Justin Trudeau, ont contribué à augmenter le nombre de participants à l’événement. 

Les avantages du « wetsuit »

Par ailleurs, l’organisation estime qu’elle a attiré un plus grand nombre de nageurs avec l’adoption d’un règlement autorisant le port de la combinaison en néoprène. 

«Quand ce règlement est arrivé, personne ne voyait ça d’un bon oeil. On pensait que ça allait dénaturer la Traversée. En bout de ligne, ça a amené un plus grand nombre de nageurs qui ne seraient pas allés traverser le lac Saint-Jean par crainte de l’eau froide», précise Mme Privé. 

Cette dernière affirme que le nombre d’inscriptions était plus élevé que les années dernières dans les épreuves de 10 kilomètres, avec ses 43 nageurs, et de 32 kilomètres.

«Le meilleur exemple, c’est le gagnant de la Traversée de l’an dernier, Guillermo Bertola, qui n’aurait pas embarqué dans le lac sans combinaison ce matin-là», avance la présidente. Le port de la combinaison en néoprène sera permis l’an prochain.

Contrat avec la FINA

Le contrat de la Traversée avec la Fédération internationale de natation (FINA) se terminait cet automne. L’entente concernait notamment l’épreuve du 10 kilomètres. 

L’organisation doit donc décider si elle souhaite renouveler son contrat avec la FINA ou encore faire affaire avec une autre fédération. Elle pourrait également décider de ne s’affilier avec aucune association. 

«C’est sûr que la FINA, c’est une grosse organisation et ça amène des nageurs de haut niveau, mais d’autres fédérations ont d’aussi bons nageurs et on pourrait décider de quitter la FINA», explique Mme Privé.

La 64e Traversée du lac Saint-Jean se déroulera du 21 au 28 juillet en 2018. L’organisation gère un budget de près d’un million de dollars annuellement.