Le citoyen Gérald O’Bomsawin rappelle qu’un sentier de motoneige doté de balises permettait de prendre la direction de Saint-Gédéon, en passant sur le lac Saint-Jean.

Un sentier autrefois balisé sur le lac Saint-Jean, se rappelle un citoyen

La tragédie survenue la semaine dernière impliquant un groupe de motoneigistes français rappelle des souvenirs au citoyen Gérald O’Bomsawin, demeurant dans le secteur Wilson à Alma.

M. O’Bomsawin nous a fait parvenir des photographies du secteur de la Grande-Décharge dans le secteur de l’île Ronde où en 2011 un sentier de motoneige doté de balises installées à tous les 500 pieds permettait de prendre la direction de Saint-Gédéon. « Si tu partais de la maison, tu te dirigeais un kilomètre vers le large et c’était balisé. C’était la route officielle pour se rendre à Saint-Gédéon. Le club a arrêté de l’entretenir », mentionne le citoyen.

Ce dernier émet l’hypothèse que le guide décédé Benoît Lespérance ait voulu emprunter ce sentier existant il y a une dizaine d’années pour se rendre à Saint-Gédéon, une hypothèse qui devrait être vérifiée par la coroner nommée au dossier.

Soulignons qu’il est de notoriété publique que depuis plusieurs années, les clubs de motoneigistes tentent d’éviter le plus possible l’entretien de sentiers sur les différents plans d’eau de la province en raison des exigences des compagnies d’assurances qui ont eu à défrayer dans le passé des sommes importantes pour des surfaceuses enfoncées, sans compter les risques pour les conducteurs. Denis Villeneuve