Un salon de l’emploi virtuel pour prêter main-forte au système de santé

Le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Saguenay-Lac-Saint-Jean tient vendredi un salon de l’emploi virtuel afin de recruter des personnes qui prêteront main-forte au personnel de la santé dans le contexte de la pandémie de COVID-19.

Les emplois proposés par le CIUSSS régional sont des emplois qui ne nécessitent pas de formation dans le domaine de la santé. « Ce sont des emplois généraux en lien et en support pour la pandémie », a précisé Amélie Gourde, agente d’information au CIUSSS, lors d’un entretien avec Le Quotidien.

L’organisation cherche principalement à combler des emplois de préposés à l’entretien ménager ou à la buanderie, de surveillants d’installation, dans les différents services alimentaires ou encore comme soutien au personnel soignant, a annoncé le CIUSSS, jeudi, par voie de communiqué.

Le Salon de l’emploi virtuel a lieu vendredi 17 avril, de 8h à 20h. Les candidats peuvent appeler au 1 (833) 704-0222, où ils pourront compléter une démarche d’embauche en parlant avec un recruteur.

« En majorité, les emplois vont être des emplois temporaires, mais ça ne veut pas dire qu’ils ne vont pas pouvoir perdurer dans le temps, s’il y a de l’intérêt de part et d’autre par la suite », a ajouté Amélie Gourde.

Les emplois peuvent être obtenus dans une des installations du CIUSSS, dans les résidences privées pour personnes âgées, dans les ressources intermédiaires et dans les résidences de type familial de la région.

Le CIUSSS n’était pas en mesure, jeudi, d’estimer le nombre d’emplois à combler en raison de l’implication des différents partenaires. Les candidats intéressés peuvent également visiter la page Facebook de l’événement (https://bit.ly/3cr5GNh).

Le gouvernement veut recruter des étudiants

Par ailleurs, Québec a annoncé jeudi des mesures visant à recruter rapidement des étudiants pour soutenir le réseau de la santé et des services sociaux.

Le ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge, a demandé aux directions générales des commissions scolaires, des cégeps et des universités de contacter leurs étudiants dans les domaines de la santé et des services sociaux « afin qu’ils viennent supporter le réseau de la santé », précise-t-on, par voie de communiqué.

La demande sera ensuite envoyée aux étudiants de tous les programmes d’études. Les étudiants pourront manifester leur intérêt en répondant au courriel et en joignant leur curriculum vitae.