Les élus bloquistes Mario Simard (Jonquière) et Alexis Brunelle-Duceppe (Lac-Saint-Jean).
Les élus bloquistes Mario Simard (Jonquière) et Alexis Brunelle-Duceppe (Lac-Saint-Jean).

Un retour en Chambre qui ajoute des délais, déplorent les députés bloquistes régionaux

Les élus bloquistes de la région, Mario Simard (Jonquière) et Alexis Brunelle-Duceppe (Lac-Saint-Jean), ont été étonnés d’entendre le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, annoncer mercredi son intention de rappeler le Parlement afin de faire adopter une loi de mise en œuvre des mesures de subvention salariale aux entreprises, alors que les députés ont accordé la semaine dernière des pouvoirs exceptionnels au gouvernement.

« C’est très grave : les PME québécoises, les OBNL et le secteur de l’économie sociale ont déjà trop attendu pour un programme de subvention salariale. Beaucoup trop longtemps. Le gouvernement nous dit maintenant que sa prévision incertaine va créer un délai supplémentaire de deux semaines », a exprimé Mario Simard, par voie de communiqué, mercredi.

Ce retour en Chambre n’aurait pas été nécessaire, selon Alexis Brunelle-Duceppe, si le projet de loi adopté la semaine dernière avait permis au gouvernement d’aller de l’avant avec la subvention salariale et les baisses d’impôts. Après une négociation entre le Bloc québécois et les libéraux le 23 mars, le second article du projet de loi qui allait en ce sens a par la suite été retiré « sous les pressions des conservateurs », déplore le parti.