Un remède pour temps nuageux

Les Trois Accords ont enchaîné leurs plus grands succès hier soir, à Jonquière en musique, au grand plaisir des spectateurs, venus nombreux, qui n'ont pas hésité à danser sur les chansons rock rythmées du groupe.
Les quatre membres des Trois Accords ont débuté le spectacle en force en jouant les succès radiophoniques J'aime ta grand-mère, Grand champion international de course et Hawaïenne.
Le public, composé de personnes de tous âges, avec cependant une majorité d'adolescents et de jeunes adultes, connaissait presque toutes les paroles de ces chansons qui ont propulsé le groupe drummondvillois au sommet des palmarès des chansons québécoises francophones depuis la sortie de son premier album, Gros mammouth album turbo, en 2004.
L'énergique quatuor n'hésitait pas à inviter la foule à chanter et à bouger. Malgré les quelques gouttes de pluies qui tombaient par intermittence, la performance des Trois Accords était suffisamment convaincante pour convaincre les spectateurs de demeurer sur place. Selon les organisateurs du festival, quelque 6500 personnes se sont déplacées hier pour assister au spectacle donné par le quatuor.
Le chanteur du groupe, Simon Proulx, s'est adressé brièvement au public après avoir interprété quelque grands succès. Il s'est davantage laissé aller lors des présentations de certaines chansons. Ces préambules étaient teintés d'un humour aussi absurde que les paroles qui suivaient peu après.
«En s'en venant dans le parc, tout à l'heure, on se disait que ce serait bien si les gens de Jonquière en musique se rapprochaient, s'ils se touchaient et se faisaient des preuves d'amour», a lancé sur air pince-sans-rire l'artiste, avant d'interpréter Saskatchewan. Il a même invité les gens à enlacer leur voisin - même s'il s'agissait d'un inconnu - puis à l'embrasser, et à poursuivre en... le léchant.
Si le commentaire a bien faire rire la foule, peu sont allés jusqu'au bout des recommandations, hormis quelques couples qui se sont prêtés au jeu avant le début des premières notes de la balade aux accents country-western.
Par la suite, le quatuor y est allé de quelques chansons moins connues du grand public, faisant baisser quelque peu l'énergie de la foule, avant que l'ambiance festive, certainement pour rester, au son de Elle s'appelait Serge.