Un regroupement pour faire rayonner les CPE

Les six centres de la petite enfance (CPE) et les deux bureaux coordonnateurs (BC) de la garde en milieu familial dans la MRC du Domaine-du-Roy unissent leur force pour lancer une offensive de communication. Leur but : faire connaître les services offerts dans leurs établissements pour rayonner auprès de la population.

Alors que les CPE de la MRC se penchaient sur l’idée d’une stratégie de communication depuis quelques années, l’arrivée des maternelles 4 ans est venue stimuler la vigueur de l’initiative, explique Michaël Gagnon, un consultant en communication embauché par le regroupement. « L’arrivée de la maternelle 4 ans nous a fait prendre connaissance que l’on doit bien démontrer les services que l’on  a », a-t-il expliqué, avant d’ajouter que la situation n’a rien d’alarmante, car il existe encore une liste d’attente à plusieurs endroits. 

« Le but premier est vraiment de bien informer la clientèle, parce que la courroie de transmission de l’information était parfois déficiente. »

C’est pourquoi les six CPE et les deux bureaux coordonnateurs de la garde en milieu familial de la MRC du Domaine-du-Roy ont décidé d’unir leur force pour créer un regroupement unique, souligne Manon Archambault, directrice du CPE-BC Les Amis de la Culbute.

Alors que les CPE sont reconnus pour accueillir des enfants de 0 à 5 ans jusqu’à la transition pour aller à l’école, certains services, qui peuvent faire rayonner les services de garde, sont beaucoup moins connus. 

Par exemple, le CPE de la Culbute à Roberval offre des services de garde pour les travailleurs qui ont des horaires atypiques, soit en soirée et pendant les fins de semaine, ainsi que les déjeuners santé aux enfants, dans le cadre d’un projet-pilote. Plusieurs CPE, notamment à Saint-Félicien, proposent des ateliers de psychomotricité Aucouturier.

À Chambord et à Saint-Prime, les CPE offrent plutôt un volet plein air aux tout-petits en les amenant faire des balades en forêt. La transmission culturelle et l’apprentissage de la langue innue sont également mis en valeur à Mashteuiatsh, ainsi que des sorties au site traditionnel Uashassihtsh. 

Le CPE Le jardin de Robi a pour sa part développé un service spécialisé pour les jeunes ayant des besoins particuliers. La plupart des CPE entretiennent également des potagers extérieurs avec les enfants. 

En bref, il existe plusieurs initiatives pour faire rayonner les CPE et les 73 services de garde en milieu familial, qui s’occupent de près de 1000 enfants de 0 à 5 ans, estime Manon Archambault. « Nous voulons mettre en lumière l’importance que nous jouons dans le développement de l’enfant », dit-elle. 

Pour faire passer le message, une stratégie de communication sera déployée entre les mois de mai et décembre 2019, pour mettre en valeur le concept du trio étoile pour entourer l’enfant, soit l’éducatrice, les parents et les grands-parents. C’est sous le thème « L’éveil éducatif : la force de nos CPE », que cette stratégie prendra forme, à travers des capsules vidéos publiées en ligne et des documents d’informations qui seront remis aux parents.