La mairesse Josée Néron a confirmé que Saguenay allait conserver le Centre Georges-Vézina. Par la même occasion, elle lance les études préliminaires d’architecture et d’analyses de sol pour évaluer avec plus de précision un projet d’amphithéâtre au centre-ville. Elle était accompagnée du directeur des immeubles, Jean Morneau.

Un projet de 70 M$ au centre-ville

Saguenay planche sur un projet d’amphithéâtre et d’autogare de 700 espaces de stationnement, au centre-ville de Chicoutimi, au coût estimé de 70 millions $. La Ville a autorisé les mandats d’architecture préliminaire et d’études de sol.

La mairesse Josée Néron a expliqué longuement le cheminement à faire avant de lever la première pelletée de terre. Le conseil doit disposer des études techniques pour le site du centre-ville, ainsi que des premières esquisses, afin d’établir avec plus de précision le prix de ce projet. Josée Néron y voit une opportunité qui ne se représentera pas de sitôt pour donner un second souffle à tout ce secteur.

« On a vu l’impact de tout le réaménagement de la zone des croisières à La Baie. Le projet d’amphithéâtre aurait le même effet pour l’arrondissement de Chicoutimi », plaide la mairesse.

Josée Néron part du principe que l’autogare actuelle de la rue du Havre est en fin de vie et sera fermée pendant l’actuel mandat. Il n’y a aucun programme de subvention au gouvernement du Québec pour financer de telles infrastructures.

« Le projet sera financé à 50 % par le gouvernement du Québec et pour obtenir le financement pour l’autogare, il doit être intégré dans l’amphithéâtre », précise la mairesse. Le stationnement serait aussi relié à un réseau de passerelle donnant accès à la rue Racine. Saguenay ne compte donc plus sur le stationnement à étage derrière le CLSC.

En plus du hockey, l’amphithéâtre sera conçu pour la présentation de spectacles avec des capacités d’accrochage adéquates. Il s’agit d’un projet qui dépasse les simples besoins des Saguenéens de Chicoutimi de la Ligue de hockey junior majeur du Québec.

La mairesse Josée Néron privilégiait un projet d’aréna à deux glaces au centre-ville. Elle s’était engagée à choisir les options basées sur des principes de saine gestion. Elle maintient cette ligne en acceptant un projet à une glace puisque les chiffres confirment des économies réalisées en conservant le Centre Georges-Vézina.

Josée Néron croit que Saguenay doit avoir un amphithéâtre moderne pour les 50 prochaines années. Elle a toutefois réitéré que le conseil municipal allait analyser tous les aspects du projet et qu’elle ne sera pas la seule à prendre la décision finale.

La Ville croit être en mesure d’obtenir les résultats des différentes études avant l’été. La mairesse compte également s’adresser au gouvernement fédéral pour une participation financière.

Des travaux mineurs pour compléter la consolidation du toit du Centre Georges-Vézina seront effectués pendant l’été. Ils permettront de donner une seconde vie à l’immeuble avec des travaux additionnels de 3,2 M $ pour moderniser l’entrée électrique et le système de chauffage.

Une seconde vie pour le Centre Georges-Vézina

Saguenay souhaite conserver le Centre Georges-Vézina comme domicile des Comètes et du Centre d’entraînement régional Marc Gagnon et lance les études techniques pour ériger un nouveau domicile aux Saguenéens de Chicoutimi dans un amphithéâtre à une glace au centre-ville de Chicoutimi.

Au cours d’un point de presse tenu dans le hall d’entrée de l’hôtel de ville, jeudi matin, la mairesse Josée Néron a confirmé que des travaux mineurs pour compléter la consolidation du toit de l’amphithéâtre de la rue Bégin seront réalisés pendant l’été. Ils permettront de donner une seconde vie à l’immeuble avec des travaux additionnels de 3,2 M$ pour moderniser l’entrée électrique et le système de chauffage. 

«Il y avait déjà des règlements d’emprunt pour des travaux au Centre Georges-Vézina et il y a des sommes disponibles qui n’ont pas été utilisées. Nous n’avons pas besoin d’un nouveau règlement d’emprunt», a expliqué Josée Néron, visiblement heureuse du dénouement de cette affaire qui va permettre à la Ville d’économiser au moins 20 M$ pour son projet de nouvel amphithéâtre (une glace au lieu de deux).

La mairesse a confirmé que les tests sur la résistance de l’acier avaient effectivement démontré une variation de 260 MPa à 300 MPa. Le directeur des immeubles, Jean Morneau, a précisé que six pièces de métal ont été testées sur les 800 qui composent les neuf fermes de toit. 

Quant à la durée de vie du Centre Georges-Vézina, la mairesse affirme qu’il n’y a pas de limite à court terme avec des travaux normaux d’entretien. Les travaux prévus pour l’été consistent à ajouter 20 plaques de métal additionnelles par ferme de toit. Les coûts seront inférieurs à ceux des travaux réalisés dans la dernière semaine puisqu’ils seront réalisés avec un échéancier beaucoup moins contraignant.

À partir de l’hiver prochain, la Ville réalisera des économies de 75 000 $ par année avec l’arrêt du déneigement de la toiture. Les travaux recommandés par les ingénieurs de Gémel vont permettre au Centre Georges-Vézina de respecter le Code national du bâtiment, incluant les charges de neige.

Josée Néron est toujours convaincue qu’elle a pris la bonne décision quand elle a procédé à la fermeture du Centre Georges-Vézina sur la recommandation de Gémel. Les travaux réalisés en urgence étaient nécessaires, selon la mairesse, et vont permettre de préserver le Centre Georges-Vézina.

Stationnements

Centre Georges-Vézina

• 674 stationnements publics sur le site

• 220 stationnements publics hors site

TOTAL: 894 stationnements

Centre-ville actuel (zone visée par le projet)

• 369 stationnements publics dans l’autogare

• 858 stationnements publics sur le site et hors site

TOTAL: 1227 stationnements publics incluant l’autogare 

Centre-ville avec amphithéâtre et autogare

• 700 espaces de stationnements dans l’autogare

• 749 stationnements sur le site et à proximité du site

TOTAL: 1449 stationnements publics incluant l’autogare

* Ces chiffres ne comprennent pas les espaces du stationnement privé situé sous le palais de justice et disponibles en soirée

*L’évaluation du nombre de stationnements a été réalisée par le service d’urbanisme de Saguenay

Précision

Dans son édition de jeudi, Le Quotidien faisait état d’une recommandation de la firme Roche (Norda Stelo), faite dans le rapport 2013 pour le renforcement de la toiture du Centre Georges Vézina. Nous avons fait état d’un projet d’ajout d’acier de l’ordre de 10 à 17 M$. La recommandation de Roche se chiffrait plutôt dans les paramètres de 280 000 $ à 470 000 $ pour l’installation de 37 500 kilogrammes d’acier.