Un programme pour venir en aide aux aînés

Le gouvernement du Canada invite les organismes communautaires qui viennent en aide aux aînés à soumettre leur projet d’ici le 21 juin. Les projets retenus seront admissibles à une subvention maximale de 25 000$.

Le député libéral de Lac-Saint-Jean, Richard Hébert, a fait l’annonce de l’appel de propositions du programme Nouveaux Horizons pour les aînés (PNHA) par voie de communiqué, lundi, au nom de la ministre des Aînés, Filomena Tassi. L’an dernier, l’appel de projets a permis de financer 15 projets, pour un montant total de 250 000 $. Des subventions allant jusqu’à 5000 $ sont également disponibles pour les organismes qui n’ont pas reçu de financement au cours des cinq dernières années.

Le PNHA soutient les projets qui favorisent et améliorent la qualité de vie des aînés. Les idées retenues sont celles qui doivent répondre à au moins un des cinq objectifs du programme, qui sont d’encourager le bénévolat, promouvoir le mentorat, sensibiliser la population aux abus envers les aînés, favoriser la participation sociale et fournir une aide à l’immobilisation.

«Le gouvernement du Canada accorde une grande importance à la contribution des aînés au pays, a souligné Richard Hébert. Nous savons que lorsque les aînés peuvent participer pleinement à la société, tout le monde en profite. C’est pourquoi je suis heureux d’inviter les organisations à présenter une demande de financement dans le cadre de l’appel de propositions de cette année.»

Trois priorités sont soulevées par le PNHA, à commencer par la prévention d’abus et de fraude envers les aînés. Les deux autres consistent à favoriser le vieillissement en santé dans la communauté et lutter contre l’âgisme en milieu de travail.

Selon les chiffres fournis par le gouvernement libéral fédéral, on comptera 9,6 millions d’aînés au Canada en 2030, ce qui représentera près du quart de la population totale.