La Coopérative des techniciens ambulanciers du Québec ( CTAQ ) a placé en confinement l’un de ses employés au travail au Saguenay jusqu’à mardi en raison d’une confirmation de contamination par la COVID-19. La mesure s’applique également à l’un de ses collègues avec qui il a travaillé.
La Coopérative des techniciens ambulanciers du Québec ( CTAQ ) a placé en confinement l’un de ses employés au travail au Saguenay jusqu’à mardi en raison d’une confirmation de contamination par la COVID-19. La mesure s’applique également à l’un de ses collègues avec qui il a travaillé.

Un premier cas de paramédic contaminé à Saguenay

Denis Villeneuve
Denis Villeneuve
Initiative de journalisme local - Le Quotidien
La Coopérative des techniciens ambulanciers du Québec (CTAQ) a placé en confinement l’un de ses employés au travail au Saguenay jusqu’à mardi en raison d’une confirmation de contamination par la COVID-19. La mesure s’applique également à l’un de ses collègues avec qui il a travaillé.

Selon David Lemelin, responsable des communications à la CTAQ, un test effectué sur ce paramédic a permis de confirmer qu’il s’agit d’un premier cas de contamination parmi les 420 paramédics que compte la coopérative dans les cinq régions où elle opère.

Le porte-parole a mentionné qu’avant même que la confirmation ait été obtenue du laboratoire, l’individu a été confiné à la maison. « Nous sommes en train de réaliser l’enquête épidémiologique et il y a des choses qui se mettent en branle aujourd’hui (mercredi) pour ne pas prendre de risque. »

L’enquête permettra de déterminer si le paramédic a été en contact avec des malades potentiellement vulnérables, mais on refuse d’indiquer dans quel secteur il a pu oeuvrer sur le territoire de Saguenay pour des raisons de confidentialité. 

« Soyez assuré qu’on fait le tour de la question et qu’on ne joue pas avec les points et les virgules pour protéger la santé du public », affirme M. Lemelin.

Du côté du CIUSSS Saguenay-Lac-Saint-Jean, la porte-parole, Joëlle Savard, a rappelé que pour tous les cas confirmés de COVID-19, la Direction de la santé publique procède à une enquête épidémiologique.

L’enquête épidémiologique vise à retracer le parcours d’un cas confirmé afin de pouvoir contacter les personnes qui auraient pu être exposées au virus. La Direction de la santé publique joint une par une chaque personne qui a été en contact avec celle infectée. Une évaluation du niveau de risque est faite pour chacun des individus. La santé publique assure un accompagnement de ces gens et des consignes leur sont transmises. 

Dans certains cas, si la personne a fréquenté des lieux publics ou utilisé le transport en commun, des appels publics peuvent aussi être faits pour retracer la population à risque.