L’équipe Dignité du 1000 km du Grand défi Pierre Lavoie a fait bien des heureux, mardi, à l’école Antoine-de-Saint-Éxupéry.

Un précieux coup de pouce

L’école primaire Antoine-de-Saint-Exupéry a reçu un nouveau coup de pouce de la part d’une équipe du 1000 km du Grand défi Pierre Lavoie, mardi après-midi. La formation Dignité a remis un chèque de 11 450 $ à l’établissement scolaire primaire le plus défavorisé de Saguenay, en présence des cinq équipiers et de Pierre Lavoie.

Le montant remis va permettre au personnel de poursuivre son projet éducatif sur les sports, en faisant l’acquisition de nouveau matériel et en organisant différentes activités pendant l’année scolaire. La directrice de l’école située à Chicoutimi, Karine Lavoie, a d’ailleurs indiqué que 600 heures de sport avaient été ajoutées au cours de la dernière année.

C’est la quatrième fois que l’école Antoine-de-Saint-Éxupéry est parrainée par l’équipe Dignité, en plus d’avoir reçu le soutien de l’équipe de la Base militaire de Bagotville dans les dernières années.

«On ne s’attendait pas à recevoir un aussi gros montant, on n’avait donc pas osé penser à des projets précis, a mentionné Mme Lavoie. On va prendre le temps de réfléchir pour l’utiliser comme il se doit. Cette année, les jeunes de première année vont participer à des activités d’initiation à la planche à neige. On peut innover et c’est bien. On va peut-être aussi pouvoir augmenter le nombre de sorties par classe.»

Présent pour dévoiler le montant total du chèque, Pierre Lavoie a rappelé que les sommes remises à la suite d’un parrainage d’école étaient habituellement d’environ 5000 $. Les 11 450 $ donnés par l’équipe Dignité sont donc considérables pour cette école.

L’école Antoine-de-Saint-Exupéry est cotée 10, selon l’Indice de défavorisation des écoles publiques du ministère de l’Éducation, soit la note qui requiert les plus grands besoins.

«Les jeunes ont besoin d’un encadrement et je dirais même qu’ils ont besoin d’amour, tout simplement, a soulevé Pierre Lavoie. Le personnel est dévoué et il a souvent peu de leviers pour l’aider. Un des leviers est de donner des facilités en achetant des équipements, en payant du transport vers des centres d’activités, etc. Pour aider les jeunes à aimer l’école, ça leur prend un petit moment de bonheur, et le sport en est un. D’ailleurs, je rêve des écoles 45-15, c’est-à-dire qu’après 45 minutes en classe, l’élève doit avoir 15 minutes d’arrêt. En quittant la maison le matin, le jeune saurait qu’il aura ces moments de plaisir pendant la journée.»

Pierre Lavoie a noté que le parrainage des écoles par les équipes du 1000 km du Grand défi donnait une crédibilité au programme dans le milieu, soulignant que le Québec était la société la plus avancée en matière des saines habitudes de vie.

L’équipe Dignité est composée de Betsy Gravel (Gravel et fils), France Maltais, Luc Gauthier, Éric Boivin et André Mimeault. Les membres ont compté sur l’appui de plusieurs commanditaires d’importance, en plus de se mobiliser pendant la campagne de financement.

Pierre Lavoie s’est adressé aux jeunes de l’école Antoine-de-Saint-Exupéry avant le dévoilement du chèque.